Snapchat séduit moins de nouveaux utilisateurs et inquiète les investisseurs

  • A
  • A
Snapchat séduit moins de nouveaux utilisateurs et inquiète les investisseurs
Snapchat a annoncé ses résultats financiers mercredi.@ Snap
Partagez sur :

Le réseau social très prisé des jeunes a annoncé ses résultats financiers pour le premier trimestre mercredi. Le recrutement de nouveaux utilisateurs ralentit et les pertes se creusent.

Les affaires se compliquent pour Snap... La maison mère du réseau social de partage de photos et de vidéos éphémères Snapchat a présenté mercredi ses résultats financiers pour le premier trimestre, les premiers depuis son introduction en bourse début mars. Et les chiffres sont bien en dessous des attentes des investisseurs alors que la concurrence d'Instagram et Facebook s’intensifie. Résultat, le titre perdait 23% après cette annonce.

Des pertes qui explosent. Si les revenus de Snap ont bondi de 286% à 146,6 millions de dollars entre janvier et mars, les pertes de l'entreprise ont, elles, augmenté. En trois mois, le réseau social a perdu 2,2 milliards de dollars (environ 2 milliards d’euros) contre "seulement" 104 millions de dollars (958.000 euros) à la même période il y a un an. Cette explosion des pertes s'explique notamment par l'entrée en bourse de la société qui l'a obligée à verser des compensations à ses dirigeants de la première heure. Mais les pertes ne sont pas le seul problème des résultats financiers dévoilés mercredi.

Le recrutement des utilisateurs ralentit. La véritable inquiétude des investisseurs et des analystes vient du ralentissement du recrutement des utilisateurs de Snapchat. A la fin du mois de mars, l'application revendiquait 166 millions d'utilisateurs par jour, un chiffre en hausse de 36% sur un an, mais de seulement 5% par rapport au dernier trimestre de 2016. Autrement-dit, l'entreprise n'a séduit que 8 millions de nouveaux utilisateurs, contre plus de dix au début 2016.

"Dans notre industrie, il est fréquent d'envoyer beaucoup de notifications à des utilisateurs. C'est une manière simple de faire grossir le nombre d'utilisateurs quotidiens, mais je ne pense pas que ça soit une bonne stratégie sur le long terme", a relativisé Evan Spiegel, le PDG de Snapchat mercredi soir dans une allusion à peine masquée à certaines start-up de la Valley.

Forte concurrence de Facebook. Mais le timing de ce ralentissement a de quoi inquiéter. Il intervient en effet alors que Facebook multiplie les initiatives et les annonces pour séduire les utilisateurs de l'application à l'icône jaune. Après avoir lancé les stories sur Instagram, qui compte désormais 200 millions d'utilisateurs chaque jour, soit plus que Snapchat, le groupe de Mark Zuckerberg propose désormais la même fonctionnalité sur Facebook, Facebook Messenger et WhatsApp. Pour contrer ces annonces, Snapchat a réagi mercredi en introduisant de nouvelles fonctionnalités. Mais suffiront-elles à stopperFacebook qui compte près de deux milliards d'utilisateurs chaque mois.