Run eco team, l'application pour courir et nettoyer la nature

  • A
  • A
Run eco team, l'application pour courir et nettoyer la nature
@ JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Une start-up française a développé une application qui permet de suivre son activité sportive et de collecter les déchets présents dans la nature.

Courir tout en nettoyant la nature... L'association et start-up française Run eco team a développé une application qui incite les coureurs à profiter de leur course pour nettoyer la nature de certains déchets. Une initiative qui avait séduit Mark Zuckerberg, le patron de Facebook.

Une initiative repérée par Mark Zuckerberg

La start-up avait d'abord imaginé la création d’un groupe de coureurs, où chacun ramasserait un déchet par course. L'objectif ? Préserver la planète et nettoyer la nature des déchets qui y sont. Le fondateur et patron de Facebook qui l’avait découverte l'avait partagée sur sa page Facebook qui compte plus de 80 millions de fans en décembre 2016 offrant à la start-up une couverture médiatique mondiale.

Depuis l'association, qui a été créée à Nantes, a parcouru bien du chemin et a annoncé mardi le lancement de son application. D'abord pensée comme une application de suivi de l'activité, elle permet de calculer ses performances, la distance parcourue, la durée des entraînements ou encore le détail des parcours réalisés. Toutes ces données peuvent ensuite être partagées sur les réseaux sociaux. Mais de l’autre côté, toute une partie pédagogique a été imaginée. A la fin de chaque séance, les coureurs sont invités à indiquer les déchets collectés, le lieu où ils les ont trouvés et le degré de saleté du parcours. Autant de données qui permettent à l’application de créer une carte de France de la propreté.

19 tonnes de déchets collectées

La Ville de Paris s’est d'ailleurs associée au projet pour lancer des opérations de nettoyage et, encore une fois, sensibiliser le public dans les zones les plus salles de la ville. Grâce à toutes ces données, une véritable mine d’or pour les villes, les mairies pourront réaliser un nettoyage plus efficace. En plus de la mairie de Paris, l’équipe de la start-up a recruté des marraines comme Laury Thilleman ou Audrey Pulvard qui représente la Fondation Nicolas Hulot.

Les premiers résultats, eux, sont très positifs. 20.000 membres de plus de 104 pays avaient rejoint la communauté. Avant même le lancement de l’application, plus de 19 tonnes de déchets ont déjà été collectées.