Tokyo : plongée dans Akihabara, le paradis des geeks

  • A
  • A
Partagez sur :

Europe 1 a passé une après-midi dans le quartier geek de la capitale japonaise. Et des grands magasins d'électroniques aux salles d'arcade, il y a de quoi s'occuper.

REPORTAGE VIDEO

Néons, écrans lumineux géants, grands buildings… Au premier abord, on se croirait en plein coeur de Times Square, à New York, mais un bref regard sur les publicités lumineuses dissipe très vite le doute. Non, c’est bien à Tokyo en plein coeur d'Akihabara, le quartier de l’électronique, le quartier geek, de la capitale japonaise que nous nous trouvons. Dans ce quartier qui grouille de monde tout au long de la journée, de petites échoppes de câbles et de solutions informatiques en bazar côtoient de grands magasins d’électronique.

Rien que le fait de se rendre jusque dans Akihabara est une expérience pour qui n’est pas japonais. Car si le quartier se trouve en plein coeur de Tokyo, il est nécessaire de se repérer dans le métro avec ses lignes en forme de boucle sans terminus. Attention donc à ne pas se tromper de sens, sous peine de faire le tour de la ville. Heureusement, le nom des lignes - représentée par des couleurs - comme celui des stations sont traduits en anglais. Après quelques minutes de trajet, on descend donc à la station sobrement intitulée "Akihabara Station".

Yodobashi, le paradis des geeks

A peine sorti, on est immédiatement attiré par un grand magasin de huit étages qui nous tend les bras. "Yodobashi Akiba" peut-on lire sur la façade de l’immeuble. Le nom du plus grand magasins d’électronique de la ville. En vrac, dedans, des smartphones, des ordinateurs, des abonnements téléphoniques, des consoles de jeux, des goodies introuvables ailleurs qu’au Japon, mais aussi des jouets plus traditionnels et des vélos…

Yodobashi

Le choix est tel que l’on se plaît à se balader dans les allées et à se perdre dans les étages immenses. Au sixième étage - celui des jeux vidéo - on découvre par exemple des jeux de carte à l’effigie des personnages de Nintendo ou encore des poufs en forme de cubes tout droit sortis de Super Mario. Un peu plus loin, c'est une animation quelque peu loufoque autour de Star Wars qui attire notre attention. Si bien qu’alors qu’on était juste venu pour "visiter", on repart avec de quoi remplir une valise entière. 

Square Enix Café, le rendez-vous des joueurs

Juste avant de partir, en sortant de Yodobashi, impossible de rater le Square Enix Café. Ouvert il y a un peu plus d'un an, il est un point de rencontre pour tous les fans de jeu vidéo de la ville. La plupart s'y déplacent avec leur console de jeu afin de pouvoir défier des inconnus, fans comme eux, des jeux de l'éditeur japonais. Et pour ceux qui ne souhaiteraient pas jouer, des goodies à l'effigie des personnages stars de Final Fantasy ou Dragon Quest, des jeux de la marque sont disponibles. 

cafe

Mais si Yodobashi est le plus grand magasin du quartier, un petit tour quelques rues plus loin permet de découvrir de petites échoppes, dans lesquelles on trouve en vrac de nombreux accessoires. Des coques pour smartphones à des câbles en passant par les talkies-walkies, chacun y trouve ce qu'il est venu chercher. Viennent s'ajouter à cette liste (évidemment) non exhaustive, des mangas, en nombre dans ce genre de "bazars".

Des jeux d’arcades à chaque coin de rue

Quelques mètres plus loin en déambulant dans les rues, nous voilà nez-à-nez avec une enseigne SEGA. Juste en dessous, on découvre une gigantesque salle d’arcade. Il est 16 heures, un jour de semaine et l’endroit est loin d’être rempli. Mais un second passage, le même jour vers 19 heures, nous prouvera que les jeux d’arcade sont bien ici une attraction. Toutes les places disponibles dans la salle sont en effet occupés.

Pourtant, les salles d’arcade ne manquent pas à Akihabara. En faisant le tour du quartier dans l’après-midi, on passe en effet devant plus de cinq salles. Mais avec des géants comme Sony, Nintendo ou Square Enix, le Japon reste l'un des pays leaders en la matière. Rien d'étonnant donc à ce que les salles d'arcade y soient encore très présentes.