Netflix va investir 8 milliards de dollars dans les contenus originaux

  • A
  • A
Netflix va investir 8 milliards de dollars dans les contenus originaux
Netflix a annoncé ses résultats financiers lundi.@ ROBYN BECK / AFP
Partagez sur :

Le service de VOD par abonnement va massivement investir pour atteindre 50% de contenus originaux d'ici la fin de l'année 2018. Il mise notamment sur les séries animées.

Netflix sort les grands moyens... Le service de VOD par abonnements a annoncé lundi, en marge de la présentation de ses résultats financiers pour le troisième trimestre, qu'il allait investir 8 milliards de dollars dans la création de séries et films originaux l'an prochain. La société de Reed Hastings souhaite en effet que 50% de son catalogue soit composés de contenus exclusifs dès la fin 2018.

50% de contenus originaux. Les huit milliards de dollars dépensés permettront à Netflix de bénéficier d'un catalogue composé pour moitié de contenus originaux. Trente nouvelles séries animées et 80 nouveaux films vont ainsi être produits l'an prochain. Le détail des thèmes et des genres n'a lui pas été dévoilé par Ted Sarandos, le responsable des contenus de Netflix. Mais depuis quelques mois, le service VOD mise sur les séries animées. Il a par exemple lancé au mois de septembre Neo Yokio, sa première série du genre avec Jaden Smith.

Amazon attaque, Apple et Disney se préparent. Dans le même temps, la concurrence s'organise. Amazon multiplie les investissements pour alimenter son service Prime Video. Et le géant du e-commerce sera bientôt rejoint par deux autres géants. Disney a d'ores et déjà annoncé qu'il lancerait son propre service de streaming en 2019 avec, en exclusivité, les films Marvel et Star Wars. Apple, lui, a prévu de débourser 1 milliard de dollars pour lancer la production de dix séries originales dès l'an prochain et a signé il y a quelques jours avec Steven Spielberg pour le retour d'Amazing Stories.

Forte croissance des abonnements. Netflix peut cependant se rassurer en regardant la croissance de son nombre d'abonnés. Le groupe américain, qui avait cet été dépassé la barre symbolique des 100 millions d'abonnés, a en effet engrangé 5,3 millions de souscripteurs supplémentaires sur la période, dont 4,45 millions à l'international et 850.000 aux Etats-Unis, a-t-il annoncé lundi. C'est au-dessus des propres prévisions du groupe, qui tablait sur 4,4 millions d'abonnés supplémentaires dont 3,7 à l'international.