Les sites négationnistes, déclassés par Google en anglais, toujours mis en avant sur Google France

  • A
  • A
Les sites négationnistes, déclassés par Google en anglais, toujours mis en avant sur Google France
Google France n'a pas modifié son algorithme@ AFP
Partagez sur :

Contrairement à Google UK, Google France affiche toujours des sites négationnistes en haut des recherches sur la question "'L'Holocauste a-t-il vraiment existé ?".

Alors que Google a récemment modifié son algorithme pour déclasser les sites négationnistes sur sa version anglaise, Google France continue à les mettre en avant, en tête un blog dédié à Robert Faurisson, régulièrement condamné pour nier la réalité de la Shoah.

Des sites relégués en bas des pages. La semaine dernière, Google a annoncé des modifications de son algorithme de recherche pour écarter des informations "ne faisant pas autorité", comme celles d'un site négationniste qui arrivait en tête de recherches portant sur l'Holocauste. Cette décision a été prise après que le quotidien britannique The Guardian a révélé que le site "Stormfront", animé par un groupe de personnes niant la réalité du génocide des Juifs par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, apparaissait comme premier résultat à la question, en anglais : "L'Holocauste a-t-il eu lieu?" ("Did the Holocaust happen ?"). Ces modifications ont eu pour résultats de reléguer plus bas les sites négationnistes depuis quelques jours sur Google en anglais.

Pas de changement chez Google France. Mais en France, quand on tape la question similaire "L'Holocauste a-t-il existé ?", Google livre dans ses premières réponses de nombreux sites négationnistes, avec en tête le "blog inofficiel" de l'historien révisionniste Robert Faurisson, à nouveau condamné en novembre pour avoir publié ses thèses négationnistes. Interrogé, Google France s'est refusé jeudi à tout commentaire. Les réponses dépendent largement de la manière dont on pose la question. Sur Google France, aucun résultat négationniste n'apparaît parmi les premières réponses quand on tape seulement le mot-clé "Shoah".

Une question de formulation. "La réponse est dans la question", explique Olivier Ertzscheid, maître de conférences en Sciences de l'information et de la communication, sur le site "Affordance", spécialisé sur la recherche sur internet. "Pour des questions comme 'L'Holocauste a-t-il vraiment existé ?', le fait que Google propose des sites négationnistes dans ses résultats de recherche est évidemment 'cohérent' au regard de la question posée : les sites négationnistes sont en effet les seuls à poser ce genre de questions", explique-t-il.

"Il est logique que Google (ou d'autres moteurs) affichent pléthore de résultats plus racistes les uns que les autres face à des requêtes reposant sur des postulats racistes ou négationnistes", ajoute-t-il.