L'A321 testé pour la première fois entre Paris et New York

  • A
  • A
Partagez sur :

Europe 1 a assisté au premier vol d'essai de l'A321 entre Paris et New York. Avec cet appareil qui consomme peu, Airbus veut attirer les compagnies aériennes à bas coût.

REPORTAGE

C'est l'avion que les compagnies aériennes low-cost vont s'arracher pour se positionner sur les vols long courrier. L'Airbus A321 "Long Range" a effectué mardi son tout premier vol d'essai transatlantique entre Paris et New York. Europe 1 était à l'aéroport du Bourget pour assister à son décollage.

Les capacités d'un appareil long courrier. L'A321 est un "monocouloir". Une particularité plutôt propre aux appareils effectuant de courts trajets. Mais cet Airbus-là est capable de parcourir jusqu'à 7.400 km. Avec la Tour Eiffel et la Statue de la Liberté peintes sur le fuselage, nul doute que le Paris-New York est le produit d'appel de cet A321 à "long rayon d'action".

Une consommation de carburant inférieure de 30%. Température, confort… Ce vol d'essai doit permettre d'affiner tous les paramètres de l'appareil. Pour attirer les compagnies aériennes, l'A321 a un argument majeur. Doté d'un troisième réservoir, il assure une économie de carburant de 30% par rapport à un Boeing 757. ""Ça va permettre de desservir de nouvelles destinations que les compagnies aériennes n'avaient pas essayé d'opérer auparavant. Pour elles, c'est une proposition imbattable", se réjouit Joaquin Toro-Prieto, directeur marketing d'Airbus, au micro d'Europe 1.

L'A321 compte déjà une centaine de commandes. Le premier vol commercial est prévu pour la fin d'année.