La Californie veut assouplir ses règles pour les tests de voitures sans chauffeur

  • A
  • A
La Californie veut assouplir ses règles pour les tests de voitures sans chauffeur
@ JEFF SWENSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Les autorités californiennes veulent assouplir les règles de l’Etat pour les tests de voitures autonomes. 

L'Etat américain de Californie veut assouplir ses règles pour les tests de voitures autonomes, pour autoriser des véhicules dans lesquels il n'y a pas de conducteur humain, ont annoncé vendredi les autorités locales. 

Les nouvelles règles doivent encore être soumises à consultation publique, avec une version finale prévue d'ici la fin d'année, a indiqué le département des véhicules à moteur (DMV) dans un communiqué. Elles "étendent notre programme existant de tests de véhicules autonomes, afin d'inclure des véhicules où aucun conducteur humain n'est présent", a commenté Jean Shiomoto, directeur du DMV de Californie. "C'est la prochaine étape en vue d'autoriser éventuellement des véhicules autonomes sans chauffeur sur les routes californiennes".

Une évolution attendue. La Californie avait été critiquée dans le passé pour vouloir empêcher que les voitures autonomes qui seraient un jour commercialisées dans l'Etat soient vraiment "sans chauffeur": des règles proposées fin 2015 imposaient qu'une personne avec un permis soit toujours présente dans le véhicule et capable d'en reprendre le contrôle, et c'est elle qui était considérée comme responsable en cas d'infraction au code de la route ou d'accident.

L'agence fédérale de sécurité routière NHTSA avait toutefois estimé au contraire quelques mois plus tard qu'un système informatique basé sur l'intelligence artificielle des voitures autonomes pouvait être considéré comme leur "conducteur".

Le DMV rappelle avoir octroyé un permis à 27 fabricants pour tester des voitures sans chauffeurs sur ses routes.