GPS, capteur cardiaque, accéléromètre... : Panasonic imagine des vêtements ultra-connectés

  • A
  • A
Partagez sur :

Panasonic présente au salon japonais de l'innovation plusieurs capteurs pouvant être intégrés dans des vêtements traditionnels.

Les vêtements de demain seront connectés. Panasonic présente au CEATEC, le grand salon japonais de l’innovation qui a lieu cette semaine à Tokyo, sa solution Maker Patch qui permet d’intégrer des capteurs dans n’importe quel vêtement sans modifier son apparence. Pour la marque, l’idée est simple : rendre la mesure des données corporelles plus simple et moins intrusive en se servant d’un objet que l’on a sur soi en permanence : son t-shirt.

Une dizaine de capteurs intégrés

Pour répondre à tous les usages, la marque a développé plusieurs types de capteurs répondant aux mêmes contraintes. Tous doivent être pliables et malléables à volonté, mais aussi pouvoir passer à la machine à laver, un point crucial dès lors que l’on travaille sur la "wearable tech" - la technologie des vêtements. Parmi les capteurs présentés par Panasonic, les capteurs de rythme cardiaque ou de localisation (GPS) semblent ceux avec les applications les plus nombreuses. Mais pour compléter son offre, le constructeur propose aussi des diodes LED, des microphones ou des accéléromètres pour mesurer son activité physique.

Tous communiquent ensuite avec une application pour smartphone sur laquelle les données récoltées sont regroupées et accessibles. On peut ainsi imaginer suivre le rythme cardiaque d’une personne toute la journée et retrouver ensuite son évolution sous forme de graphique, directement sur son mobile. Mais Panasonic a aussi imaginé un t-shirt pour enfant ultra-connecté intégrant un GPS, un accéléromètre et une diode LED.

vetements2 1280

Savoir quand son enfant s’éloigne trop

Ce t-shirt qui est relié au smartphone des parents offre deux usages principaux. Grâce à la puce GPS intégrée, il est d’abord capable d’alerter les parents dès que l’enfant s’éloigne trop d’eux. Sur l’application une notification apparaît en effet dès qu’une certaine distance est dépassée. Ensuite, grâce à l’accéléromètre, il est aussi possible de suivre le niveau d’activité de l’enfant. De quoi surveiller que celui-ci fait bien assez d’exercice chaque jour.

Mais pour trouver ces technologies dans nos t-shirts, il faudra encore patienter. Tous les usages présentés à Tokyo sont en effet des prototypes. Panasonic explique être actuellement à la recherche de partenaires - des fabricants de vêtements - qui souhaiteraient intégrer ses capteurs dans leurs collections. La marque, elle, développe en parallèle d’autres types de capteurs.

Depuis quelques mois, la "wearable tech" est en domaine en pleine expansion. Elle s’est par exemple invitée à la Fashion Week où la créatrice Anouk Wipprecht a présenté plusieurs modèles de robes haute couture connectées. Et aux États-Unis, Google et Levis ont également annoncé la sortie de leur veste en jean connectée capable de commander un smartphone.