Google ouvre sa première boutique pour tenter de concurrencer un peu plus Samsung et Apple

  • A
  • A
Google ouvre sa première boutique pour tenter de concurrencer un peu plus Samsung et Apple
Google a ouvert son premier "showroom" à New-York.@ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Dans le cadre du lancement de son premier smartphone « made by Google », la firme a ouvert un magasin à New York. Une boutique qui vient empiéter sur les terres d'Apple et Samsung.

Il est décidemment bien loin, le temps où Google n'était qu'un moteur de recherches. La firme de Mountain View a ouvert jeudi son premier espace de démonstration à New York à l'occasion du lancement de son premier smartphone "made by Google", le Pixel. Objectif ? Faire connaître ses nouveaux produits aux clients et, surtout, poursuivre son entreprise de concurrence l’encontre de Samsung et Apple.

Un changement majeur pour Google. Cette ouverture est en effet loin d’être anecdotique. Elle reflète bien les ambitions de Google pour le Pixel. En créant ce "showroom" de 400 m² en plein cœur de New York, dans le quartier branché de Soho, l'entreprise fait un premier pas dans la vente en direct. Elle peut ainsi présenter aux consommateurs ses smartphones, mais aussi Assistant, son ambitieux assistant intelligent. Un point clé pour convaincre. Ce magasin, pour le moment ponctuel, pourrait ensuite être pérennisé. 

Empiéter sur les terres de Samsung… Cette arrivée dans le monde de la distribution physique n'est pas sans rappeler la stratégie de deux autres grandes entreprises, initiée il y a quelques années. Samsung, le premier concurrent de Google dans le monde des smartphones Android, a ouvert au début des années 2010 plusieurs magasins, dont un à Paris fin 2012.

... et aussi d’Apple. Mais le leader et pionnier de la distribution physique dans le monde des nouvelles technologies reste sans aucun doute Apple. La marque à la pomme, qui a ouvert son premier magasin en 2001 - bien avant le lancement de l'iPhone en 2007 -, en compte aujourd'hui plus de 400 à travers le monde. Une vitrine pour ses produits et un important canal de vente. Pour rendre ses magasins plus attractifs, Apple a d'ailleurs lancé il y a quelques mois une grande vague de rénovation de ses "Store". Le premier de ces "nouveaux" Apple Store qui a ouvert à San Francisco au printemps se veut plus accueillant pour les clients. Avec l’ambition d’être une ville dans la ville, grâce à de grandes baies vitrées ouvertes sur l'extérieur et des arbres à l’intérieur du magasin.

Une évolution qui dit beaucoup. Nul doute que ce premier test dans la distribution physique sera suivi de près par l’entreprise, mais aussi par l’ensemble des acteurs du marché. Selon les résultats, Google pourrait en effet décider d’ouvrir d’autres magasins.