Galaxy Note 7 qui explosent : la faute au design ?

  • A
  • A
Galaxy Note 7 qui explosent : la faute au design ?
Le Galaxy Note 7 a été définitivement rappelé par Samsung.@ GEORGE FREY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Selon un groupe d'ingénieurs indépendants, la finesse trop poussée du Galaxy Note 7 serait la cause de son explosion.

C'est l'un des plus grands fiascos de l'industrie high-tech. Plus de trois mois après les premières explosions du Galaxy Note 7 de Samsung, le constructeur sud-coréen n'a toujours pas communiqué officiellement les résultats de son enquête interne. Et si la batterie a, dans un premier temps, semblé en cause, le design de l'appareil serait en réalité l'explication de ce fiasco.

Un téléphone trop fin. D'après les résultats d'un groupe de chercheurs indépendants publiés sur le site Instrumental.ai, les incendies des batteries et l'explosion des smartphones seraient causés par la finesse du smartphone. La batterie, elle, n'y serait pour rien. Un résultat finalement peu surprenant puisque lors de son programme de rappel début septembre, le changement des batteries des Galaxy Note 7 n'avait pas empêché de nouvelles explosions.

Les différentes couches de la batterie en contact. En voulant réaliser le smartphone le plus fin possible, Samsung aurait poussé les limites trop loin. La coque du Galaxy Note 7 et son "design agressif" auraient fait pression sur la batterie. Résultat, ce composant extrêmement fragile aurait mal réagi. Car, si les différentes couches composant d'une batterie au lithium entrent en contact, cela peut entraîner leur combustion. Sur son site, le groupe de chercheurs détaille le phénomène. Il explique que la batterie du Note 7 était composée "d'une couche positive en dioxyde de cobalt et de lithium" et "d'une couche négative en graphite" séparées par "deux couches d'électrolyte polymère". En cas de contacts entre les couches positives et négatives, la batterie "coule directement dans le polymère et le chauffe" risquant alors de provoquer une explosion. Avec un tel défaut, le remplacement de la batterie ne permettait donc effectivement pas de résoudre le problème.

Manque d’espace. L'entrée en contact des deux couches de la batterie serait due à deux facteurs. D'une part, le choix par Samsung de batteries aux couches de séparations assez fines et, de l'autre, l'insuffisance de l'espace libre présent autour de la batterie pour lui permettre de respirer. Car, lors d'une charge la batterie gonfle naturellement. "Tout ingénieur de batterie vous le dira : il est nécessaire de laisser un certain pourcentage de plafond autour de la batterie, 10% est une règle approximative", expliquent les chercheurs.

"L'innovation consiste à repousser les limites". Problème, selon les chercheurs, Samsung ne pouvaient pas ignorer l'absence de cet espace. Les experts derrière ce rapport s'interrogent donc sur la prise de risque des ingénieurs de l'entreprise sud-coréenne. "Les ingénieurs de Samsung sont intelligents. Pourquoi ont-ils alors conçu le téléphone ainsi ? La réponse n'est pas un mystère : l'innovation consiste à repousser les frontières. Pour ce qui est innovant, vous concevez les meilleurs tests que vous pensez et vous validez que le design est bon grâce à ces tests", écrivent encore les deux chercheurs qui expliquent aussi que certains tests de batterie peuvent prendre jusqu'à un an.

Une batterie plus petite comme solution. Pour les experts, si Samsung avait sélectionné "une batterie plus petite utilisant des paramètres de fabrication standard cela aurait résolu le problème d'explosion et le problème de gonflement". Mais, un tel choix aurait "réduit la durée de vie de la batterie". Conséquence, le Note 7 aurait eu une autonomie inférieure à celle de son prédécesseur, le Galaxy Note 5, mais aussi inférieure à celle de son concurrent, l'iPhone 7 Plus. Or, selon les informations obtenues par Bloomberg il y a quelques semaines, Samsung souhaitait profiter d'un nouvel iPhone qu'il jugeait peu innovant pour prendre le dessus.

Le rapport de Samsung à venir. Désormais, il faut attendre le rapport de l'enquête menée par Samsung pour connaître définitivement les causes de ses explosions. Il est attendu d'ici la fin de l'année.