Fifa 17 : cinq raisons de se lancer dans "L'Aventure"

  • A
  • A
Fifa 17 : cinq raisons de se lancer dans "L'Aventure"
Alex Hunter, le personnage que vous incarnerez.@ EA sports
Partagez sur :

Fifa 17 a débarqué avec "The journey", "L'Aventure" en français, un mode de jeu totalement nouveau dans lequel le joueur incarne Alex Hunter, un jeune Britannique de 17 ans promis à un grand avenir.

TEST

Vous avez toujours rêvé de devenir joueur de football professionnel ? Alors "L'Aventure" est pour vous. EA Sports innove avec ce mode de jeu hyper-réaliste dans Fifa 17. Europe 1 l'a testé avant sa sortie, jeudi… et le verdict est sans appel ! Voici cinq raisons de se lancer.

1. Un réalisme époustouflant

Disons-le tout de suite : "L'Aventure" est captivante, et ce, dès les premières minutes. Comme dans un FPS, ces jeux de tirs à la première personne comme Call of Duty, les sessions de jeu pur sont entrecoupées de cinématiques durant lesquelles on pénètre un peu plus dans la vie du joueur, ici Alex Hunter, un jeune Britannique de 17 ans originaire de la banlieue de Londres qui veut devenir footballeur professionnel.

La profondeur du scénario, dont aucun détail n'a été épargné, ajoute au sentiment de faire pleinement partie de "L'Aventure". Et ça se confirme vite, une fois le cadre posé, avec les détections qui détermineront les propositions de contrat à venir. Et donc la suite de sa carrière... et de la vôtre.

Une fois Alex Hunter arrivé dans l'un des vingt clubs de Premier League, le réalisme continue de sauter aux yeux. Grâce à la technologie Frostbite, le jeu offre une richesse inégalée d'environnements et d'émotions. On se retrouve transporté avec Alex dans les vestiaires, sa chambre, un avion, et bien sûr le tunnel avant l'entrée sur le terrain.

avion, fifa

Gareth Walker et Alex Hunter au premier plan

2. Une histoire bien construite

Alex Hunter a une histoire si bien construite qu'elle pourrait être vraie. Il faut dire qu'Electronic Arts a fait les choses bien, en recourant au biographe de David Beckham et au joueur de West Ham Reece Oxford pour coller au plus près de la réalité. Ce parti pris d'avoir construit cette histoire et de ne laisser aucune marge de manoeuvre aux joueurs est excellent. C'est Alex Hunter, avec sa vie et son histoire, point. Impossible de changer son nom pour mettre le vôtre, genre Marco_du_Cher ou Henri Thierry, de choisir sa taille, son poids, la taille de ses yeux, la longueur de ses jambes... Bref, rien à faire ! 

Petit-fils et fils de footballeur, il rêve depuis tout petit d'intégrer un club professionnel. Sa mère, omniprésente tout au long de sa carrière, vous apportera des conseils avisés - ceux d'une mère quoi. Tout comme le grand-père, particulièrement proche d'Alex. Quant à Gareth Walker, son meilleur ami, leur relation risque de prendre du plomb dans l'aile à cause de leur ego et de la concurrence. 

Les seuls choix qui vous seront proposés, en plus des choix de carrière, of course, sont ceux du poste que vous voulez le voir occuper (milieu ou attaquant) et le caractère de votre Alex. Régulièrement, des situations ou des interviews vous donneront la possibilité de vous exprimer à travers trois choix : une réponse arrogante, une réponse modeste et une réponse neutre. Choisissez bien, elles n'auront pas le même impact auprès des fans et de votre entraîneur. 

gareth walker

Alex Hunter et Gareth Waker

Si le socle de L'Aventure est commun à tous les joueurs, la carrière d'Alex Hunter dépend de vous et uniquement de vous. A commencer par les détections, donc. Les propositions de contrat seront à bien réfléchir : préférez-vous un gros club, comme Arsenal ou Manchester City, où la concurrence est énorme et le risque pour un joueur de 17 ans de cirer le banc tout autant ? Ou plutôt commencer par crever l'écran à Burnley ou Sunderland, avec un salaire plus bas et des primes moins élevées ? Car oui, pas de Tours FC, EA Guingamp ou autre RC Strasbourg : tout se passe en Angleterre et uniquement là-bas.

3. Une durée de vie assez longue

Joueurs compulsifs et pressés, passez votre chemin. L'Aventure se déguste lentement. Les cinématiques ne peuvent être coupées, les temps de chargement un peu plus long que dans une carrière classique, et deux entraînements vous attendent entre deux matches. Ceux-là peuvent être simulés, tout comme le sont les matches ou les périodes durant lesquelles Alex Hunter ne joue pas.

Quant il est sur la pelouse, en revanche, le choix s'offre à vous : soit vous le contrôlez seul, et guettez le moindre ballon que l'ordinateur voudra bien vous passer, soit vous prenez en main l'équipe pour faire de votre joueur un pilier et optimisez ainsi la rapidité de son évolution. Mais ce mode a évidemment ses limites : l'équipe dans laquelle vous évoluez a par définition un entraîneur, donc impossible de changer la tactique en cours de jeu ou de décider qui entre et qui sort - dont vous-même !

Parti avec une aptitude générale de 60, votre Alex Hunter va devoir faire des entraînements et marquer des buts pour espérer arriver autour des 93-94, les notes de Leo Messi et Cristiano Ronaldo.

A première vue, comptez plusieurs dizaines d'heures pour terminer une saison, soit plusieurs centaines si vous espérez amener Hunter jusqu'à son jubilé à 34 ans (ou 35, on n'est pas allé vérifier). Le manque de recul nous empêche également de dire à quel point les cinématiques sont redondantes ou non d'une saison sur l'autre.

bureau-coach

4. Une prise en main facile

Se plonger dans L'Aventure ne requiert aucune aptitude ou connaissance particulière, si ce n'est à quoi servent croix, rond, carré et triangle (pour les joueurs de PS4). Il faut se laisser guider, de match en entraînement et de signature de contrat en conférence de presse d'après-match. Tout est fluide, et pour ne rien gâcher, l'esthétique est soignée, y compris sur votre page d'accueil - avec en fond d'écran sa chambre - sur laquelle figurent votre fil Twitter (celui d'Hunter) et l'accès au classement et au calendrier.

5. Des guests inattendus

Durant sa carrière, Alex Hunter ne va pas seulement croiser Gareth Walker, ses parents, et les illustres inconnus qui campent les rôles d'entraîneurs adjoints chargés de vous cornaquer dans tous les clubs où vous passerez. Pour renforcer le pouvoir d'attractivité du jeu, EA Sports a fait appel à quelques guests que vous croiserez un jour ou parmi lesquels Harry Kane, James Rodriguez, Marco Reus, Anthony Martial, Eden Hazard, ou Marcus Rashford.

En bonus, découvrez le making of de "L'Aventure" :