Fibre optique : la guerre des box internet

  • A
  • A
Fibre optique : la guerre des box internet
La nouvelle Livebox d'Orange.@ Orange
Partagez sur :

Orange a présenté jeudi sa nouvelle Livebox compatible avec la 4K et la fibre optique. Les opérateurs accélèrent le déploiement.

La course à la 4K reprend. Un an après la Freebox 4K de Free et six mois après la box Zive de SFR, Orange dévoilait jeudi sa propre box internet 4K. Elle doit permettre de regarder des programmes en ultra haute définition, c’est-à-dire avec une image extrêmement fine, ce qui demande d’avoir une connexion très rapide. Pour cela, les opérateurs déploient en ce moment des kilomètres de fibre optique pour renouveler les réseaux internet basés sur les fils du téléphone.

Des clients qui rapportent. Les clients fibre rapportent 5 euros de plus, chaque mois, que les clients ayant une connexion internet classique. Les abonnements sont en effet plus chers pour les clients, alors qu’ils ne coûtent pas beaucoup plus aux opérateurs, à long terme du moins. En ce moment, les opérateurs sont en effet en train d’investir des milliards pour déployer la fibre partout et passer les câbles dans les immeubles. Free a par exemple déjà dépensé 1,2 milliard d’euros tandis qu'Orange investira 3 milliards d’ici 2018.

9 millions de foyers connectés. La France est actuellement le pays au monde où l'on déploie le plus de fibre en ce moment. Les opérateurs se battent. Pour eux, le premier arrivé sera aussi le premier servi. En effet, quand un immeuble est "fibré" par un opérateur, c’est auprès de lui, 80% du temps, que les résidents prennent leur abonnement. Plus de 9 millions de foyers sont déjà reliés au très haut débit et peuvent s’abonner, mais tous les clients ne sont pas convaincus. Seulement 4,3 millions de personnes ont franchi le pas pour l’instant. Malgré cela, les opérateurs sont persuadés qu’avec les besoins que nous avons, avec toujours plus de téléphones, tablettes, ordinateurs ou télévisions HD connectés en même temps, les consommateurs se tourneront à terme vers la fibre.