Tim Cook s'énerve sur Apple et ses impôts

  • A
  • A
Tim Cook s'énerve sur Apple et ses impôts
Tim Cook, CEO d'Apple.@ AFP
Partagez sur :

APPLE - Invité de l'émission "60 Minutes" sur CBS, le CEO d'Apple, Tim Cook, est revenu sur les accusations d'évitement fiscal de la part de son entreprise.

Le patron d'Apple Tim Cook a qualifié de "foutaises politiques" les accusations selon lesquelles son groupe essaye d'échapper à l'impôt aux Etats-Unis, mettant en cause une législation fiscale selon lui dépassée à l'heure d'Internet, dans une interview télévisée qui sera diffusée dimanche. Interrogé pour l'émission "60 minutes" de CBS sur des accusations du Congrès américain, selon lesquelles le groupe informatique américain aurait monté un système sophistiqué pour éviter de payer des impôts aux Etats-Unis, Tim Cook a expliqué qu'il s’agissait de "totales foutaises politiques. Il n'y a aucune vérité là dedans", selon un extrait rendu public par la chaîne.

"Plus d'impôts que qui que ce soit". "Nous payons plus d'impôts que qui que ce soit dans ce pays", souligne-t-il, et si le groupe a tant d'argent à l'étranger c'est "parce que les deux tiers de nos activités sont là-bas". "J'aimerais le ramener chez moi", assure encore le directeur général du groupe américain, mais "cela me coûterait 40% de le ramener à la maison. Et je ne pense pas que ce soit une chose raisonnable à faire" explique-t-il lors de cet entretien.

Une loi dépassée. Tim Cook a également dénoncé "un code des impôts conçu pour l'ère industrielle, pas pour l'ère numérique", et qui est "horrible pour l'Amérique". "Il aurait dû être changé il y a de nombreuses années. Il est plus que temps de le faire", estime-t-il. Les Etats-Unis taxent l'ensemble des bénéfices de leurs entreprises - y compris ceux engrangés hors de leur territoire - mais les autorisent aussi à en stocker une partie à l'étranger, indéfiniment et hors de portée du fisc. De nombreuses multinationales américaines sont actuellement sur la sellette, aux Etats-Unis comme en Europe, sur leurs pratiques visant à "optimiser" leur facture fiscale.