Eric Leandri, fondateur de Qwant : "Mark Zuckerberg, son problème, c'est d'avoir un cours de bourse qui monte"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

En plein scandale Facebook, Eric Leandri, fondateur français du moteur de recherche Qwant, dissocie les business models européen et américain.

INTERVIEW

Il est le fondateur et PDG de Qwant, un moteur de recherche français alternatif à Google. Depuis cinq ans, Eric Leandri a choisi comme credo de devenir l'alternative respectueuse de la vie privée. Un engagement qui ne passe pas inaperçu au moment même où Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, se trouve dans la tourmente face à la fuite massive de données d'utilisateurs du réseau social.

"Nous gérons tout chez nous". Tout est une question de choix, selon Eric Leandri. "L'Europe a choisi d'avoir d'autres valeurs et a choisi de protéger les citoyens. Le droit à la vie privée est l'article 12 des droits de l'Homme." Peu importe que les réseaux et les moteurs de recherche aient une portée internationale, selon Eric Leandri : "Quand vous utilisez Qwant, vous pouvez l'utiliser partout dans le monde sauf qu'on protégera vos données parce que vous êtes européen. Nous gérons toute notre infrastructure, nous gérons tout chez nous." Petit revers de la médaille, victime de son succès face au scandale Facebook, Qwant a massivement attiré des internautes la semaine dernière, ce qui a provoqué "une grosse panne", réparée depuis, avec même une augmentation du nombre de serveurs. 

Entendu sur Europe 1
Facebook va faire comme Google et va acheter tout un tas de services et distribuer ses données dans ces services

"Prendre toutes vos données jusqu’à plus soif". Mais derrière le choix se cache bien une question d'argent, confie Eric Leandri. "Ce n'est pas une question de volonté. On gagne beaucoup d'argent en faisant ce que l'on fait, et la volonté d'être éthique et de respecter les utilisateurs, je pense que tout le monde l'a. Mark Zuckerberg, son problème, c'est d'avoir un cours de bourse qui monte. Et pour cela, il doit prendre toutes vos données jusqu'à plus soif, sinon il n'a rien à vendre. Moi, je ne vais pas vendre le fait que vous voulez aller en Corse ou à Barcelone, personne ne le saura." Et Eric Leandri prophétise ce que va faire le réseau social américain pour continuer à vendre : "Facebook va faire comme Google et va acheter tout un tas de services et distribuer ses données dans ces services", conclut-il, pour signifier qu'au fond rien ne va changer avec un tel business model.