Ce qu'il faut savoir sur Qwant, le moteur de recherche français

  • A
  • A
Ce qu'il faut savoir sur Qwant, le moteur de recherche français
Qwant a annoncé une importante levée de fonds jeudi.@ Qwant
Partagez sur :

Qwant a annoncé jeudi une importante levée de fonds. Europe 1 fait le point sur ce qu'il faut savoir sur ce moteur de recherche made in France.

Le moteur de recherche français a annoncé jeudi une levée de fond de 18,5 millions d’euros auprès de la Caisse des dépôts et consignation et du géant du numérique allemand Axel Springer. Lancé en février 2013, le moteur de recherche séduit de plus en plus d'utilisateurs. Retour sur ses points forts.

Ne pas utiliser les données personnelles. Le créneau historique de Qwant est celui de la non exploitation des données personnelles de ses utilisateurs. "La différence principale (avec les autres moteurs de recherche), c'est que nous ne gardons aucun historique de recherche des internautes. Vous pouvez venir et revenir sur Qwant, et nous ne savons jamais que c'est vous", détaillait Jean-Manuel Rozan, co-fondateur de Qwant, dans EcoSystème sur Europe 1.

Une version pour enfants. Depuis 2015, Qwant propose également une version destinée aux plus petits. Avec ce moteur de recherche adapté aux enfants entre 6 et 12 ans, les jeunes ne peuvent pas tomber sur des photos ou des sites pour adultes, mais, en plus, toutes les images violentes sont filtrées. Par exemple, en tapant "Paris" ou bien "Bataclan", les images liées aux attentats ne s'affichent pas. Des contenus éducatifs sont également présentés pour aider, par exemple, les jeunes à réaliser des exposés.

Des débuts difficiles, mais un succès grandissant. Les premiers mois ont été très compliqués pour Qwant. Le moteur de recherche a eu du mal à séduire les utilisateurs face à l'omniprésence de Google, mais depuis le début 2016, le nombre d'utilisateurs est en hausse constante. En mai 2016, le moteur de recherche comptait par exemple 21 millions de visiteurs, contre seulement 8 millions six mois plus tôt.