Building 8, la division secrète sur laquelle Facebook mise gros

  • A
  • A
Building 8, la division secrète sur laquelle Facebook mise gros
Facebook développe quatre nouveaux produits.@ John Edelson / AFP
Partagez sur :

La division travaille actuellement sur quatre projets. Les premières annonces pourraient avoir lieu en avril.

Building 8, c'est le nom de la division secrète de Facebook sur laquelle le réseau social mise gros. D'après les informations de Business Insider, cette nouvelle équipe de l'entreprise de Mark Zuckerberg travaille à la création de nouveaux produits. Une petite révolution pour le groupe qui s'était jusqu'à présent concentré sur l'amélioration de ses services logiciels.

Quatre produits en cours de développement

Plusieurs personnes proches de Facebook ont en effet confié au site spécialisé que Building 8 travaillait actuellement sur quatre produits en lien avec la réalité augmentée et les caméras, comme le développement drone. Des projets plus futuristes, dignes des films de science-fiction, comme un scanner de pensée seraient aussi en développement. Selon Business Insider, ce projet a été confié John Hopkins, un neuro-scientifique qui a notamment créé une prothèse contrôlée par la pensée.

La firme de Mark Zuckerberg travaillerait aussi sur des projets en lien avec le monde médical. Et Facebook ne compte pas s'arrêter là. L'entreprise aurait dans ses cartons cinq projets inconnus et rechercherait actuellement les bonnes personnes pour les diriger. Les premières annonces sur ces travaux pourraient intervenir à la fin du mois d'avril lors de la conférence annuelle de Facebook dédiée aux développeurs, F8.

Présentés devant les développeurs, les produits imaginés par l'équipe de Building 8 seraient cependant loin de leur être réservés. Une analyse des offres d'emplois de Facebook et des échanges avec plusieurs sources a en effet permis à Business Insider de découvrir que le réseau social avait monté une équipe capable de gérer la production et la vente de millions d'unités à travers le monde.

Construire un géant de la technologie

Avec de tels projets, Facebook pourrait rapidement devenir un géant de la technologie au même titre qu'Apple ou Google. Son réseau social comptant déjà près de deux milliards d'utilisateurs, il devrait lui être assez facile de mettre en avant ses créations. Facebook n'est d'ailleurs pas allé chercher la directrice de Building 8 très loin. C'est en effet Regina Dugan, ex-employée de Google, débauchée en avril dernier, qui a été placée à la tête de la division qui fonctionne, selon les informations du site américain, comme le laboratoire X d'Alphabet (Google), où ont notamment été développées les Google Glass et la Google Car.

Depuis quelques mois, plusieurs entreprises spécialisées dans les logiciels se sont lancées dans la création et la commercialisation de produits sous leur propre marque. Google, qui a développé Android, son système d'exploitation mobile, a par exemple lancé à l'automne dernier deux smartphones sous sa propre marque : le Pixel et le Pixel XL. Mais l'exemple le plus proche de ce que pourrait faire Facebook est celui de Snap (anciennement Snapchat) qui a lancé fin 2016 des lunettes connectées baptisées Spectacles et dotées d'une caméra.

Le difficile passage du logiciel au matériel

Ces lancements sont cependant loin d’être évidents pour les entreprises, le passage du logiciel au matériel étant complexe. Car si la gestion des deux peut permettre de proposer des solutions plus complètes, ce qu’Apple met en avant, elle nécessite de maîtriser la production de masse et la gestion des stocks, deux éléments qui requiert de l'expérience. Google en a d'ailleurs fait les frais avec ses deux smartphones Pixel.

Pour éviter de tels problèmes, Facebook recherche actuellement un responsable du programme de mise en vente qui sera notamment chargé, selon l'annonce disponible sur le site de l'entreprise, de "créer une expérience de shopping nouvelle pour les produits de Facebook". A terme, cette nouvelle orientation pourrait représenter un nouvel axe de développement et une nouvelle source de revenus alors que Facebook a déjà pleinement réussi à monétiser son réseau social.