Avec son smartphone Ektra, Kodak joue la carte de la nostalgie

  • A
  • A
Avec son smartphone Ektra, Kodak joue la carte de la nostalgie
Kodak commercialisera son smartphone en Europe en décembre.@ Kodak
Partagez sur :

MOBILE - Le célèbre fabricant d'appareil photo a annoncé mercredi le lancement d'un smartphone.

Kodak, la résurrection. Le fabricant d'appareil photo qui a raté le virage du numérique et peine depuis à remonter le pente tente de percer dans les smartphones en misant sur son historique dans la photo. L'entreprise a en effet annoncé mercredi le lancement de Ektra, son deuxième smartphone, au nom de l'un de ses légendaires appareils photos sorti dans les années 1940.

Un design censé rappeler l'historique de Kodak. Tout dans le design du smartphone rappelle l'appareil photo d'antan. De la face arrière en faux cuir aux tranches en plastique imitant le métal en passant par le capteur photo dépassant de la coque du mobile.

L'accent mis sur la photo. Côté photo, un grip a été intégré dans la coque arrière du smartphone afin de faciliter la prise en main de l'appareil en mode portrait. De même, un déclencheur est présent sur la tranche supérieur du mobile. Autant d'arguments que met en avant Kodak pour séduire les photographes en herbe. Problème, les premiers essais réalisés par des journalistes américains pointent de nombreuses insuffisances, notamment dans le rendu final des clichés.

Un smartphone milieu de gamme. Pour le reste, le Kodak Ektra offre des caractéristiques techniques dignes d'un smartphone milieu de gamme. On retrouve notamment un écran Full HD de 5 pouces, un processeur MediaTek et 3Go de RAM. Le tout devrait être commercialisé en France pour 499 euros à partir du mois de décembre.

kodak phone 1280

Une alliance avec un spécialiste du smartphone. Mais si le smartphone est commercialisé sous la marque Kodak, le fabricant d'appareil photo n'est en réalité pour rien dans sa construction. Pour proposer ce mobile, le spécialiste de la photo s'est allié à l'entreprise britannique Bullitt qui conçoit et fabrique des smartphones pour d'autres entreprises. La société travaille notamment avec CAT pour la construction de ses mobiles ultra-résistants ou encore avec Land Rover. Et si ce mobile marque une nouvelle tentative de diversification de la part de Kodak, il ne s'agit pour autant pas du premier smartphone de l'entreprise américaine.

Une première tentative ratée. En janvier dernier, au CES de Las Vegas, Kodak avait en effet présenté un premier smartphone, le IM5, déjà construit en partenariat avec Bullitt et qui n'avait pas vraiment convaincu les observateurs du marché. Avec ce deuxième modèle, plus clairement axé sur la photo, Kodak espère donc - enfin - répondre aux attentes des photographes amateurs de smartphones.