Avec l'iPad Pro, Apple s'attaque à l'alléchant marché des entreprises

  • A
  • A
Avec l'iPad Pro, Apple s'attaque à l'alléchant marché des entreprises
Partagez sur :

STRATÉGIE - La marque à la pomme a présenté mercredi une tablette plus grande et performante que les précédentes. L'objectif : conquérir les entreprises.

En lançant son iPad Pro, Apple mise double : se relancer sur le marché des tablettes, et s'imposer dans le monde de l'entreprise. De très grand format (12,9 pouces de diagonale contre 9,7 pour le modèle classique), le modèle, qui sortira en novembre, est avant tout destiné à séduire les professionnels. Et il y a une vraie carte à jouer : alors que le marché global des tablettes est en berne (-10,5% début 2015, - 22,9% pour Apple), celui des ventes aux entreprises décolle.

L'iPad Pro, mieux qu'un ordi portable assure Apple. Outre sa taille, l'iPad Pro mise ainsi sur la performance, équivalente à celle d'un ordinateur de bureau et supérieure à celle de 80% des ordinateurs portables vendus sur l'année écoulée, selon le groupe. L'iPad Pro, qui sera vendu entre 799 et 1.079 dollars (prix en euros non communiqué) sans accessoires, pourra aussi s'agrémenter de deux compléments inédits chez Apple : une couverture intégrant un clavier et un stylet pour travailler plus en précision sur l'écran.

En la matière, Apple n'innove rien : la tablette Surface, que Microsoft tente aussi d'implanter en entreprises, propose déjà ces options. Mais la marque à la pomme croit en son nouveau bébé : "il est assez mince et léger pour travailler toute la journée et être emporté partout", avec 10 heures d'autonomie, quatre haut-parleurs et un poids (à peu près 712 grammes) et une épaisseur (6,9 mm) minimes, justifie la marque.

Doté d'une mémoire de 128 go, à laquelle pourront s'associer les capacités de stockage sur la toile (le cloud), l'iPad Pro a les atouts pour titiller le bon vieil ordinateur. "L'iPad est l'expression la plus claire de notre vision de l'avenir des ordinateurs", a déclaré le patron d'Apple, Tim Cook, lors de la présentation. Signe de sa volonté de" conquérir l'entreprise, lors de sa "keynote" mercredi, Apple a même invité des responsables du frère ennemi, Miscrosoft, qui ont présenté une version compatible à l'iPad du logiciel Office, très utilisée en entreprise.

09.09.Apple.keynote.iPad stylet .1280.640

Apple adopte à son tour le stylet pour la dernière version de sa tablette.


La concurrence sera rude… Apple reste toutefois confronté à plusieurs difficultés. D'une part, la concurrence est rude. Samsung propose déjà une Galaxy Note Pro et Microsoft sa Surface Pro 3. En outre, une grande partie des outils professionnels classiques - traitement de texte, feuilles de calcul etc - ne sont pas compatible avec IOS, le logiciel d'exploitation de l'iPad. Et pour cause : plus de 90% des ordinateurs fonctionnent sous Windows dans le milieu  professionnel. Pour que l'iPad supplante l'ordinateur, il a donc falloir s'adapter aux exigences des entreprises. C'est pourquoi la marque à la pomme s'est récemment associée avec IBM pour développer des applications professionnels, et Cisco pour les équipements réseaux. Preuve s'il en est que l'entreprise est bien une priorité. 

… Mais le potentiel de développement est énorme. Ces alliés ne seront pas de trop car la marge de manœuvre est considérable. Pour l'heure, environ 14% des tablettes seulement arrivent dans les entreprises, selon une étude du cabinet Forrester Research. Et seuls 10% des salariés indiquent disposer d'une tablette au bureau, selon le cabinet IDC. Or, la niche ne cesse de croître : la vente de tablettes aux entreprises, toutes marque confondues, a augmenté de 51% au premier trimestre 2015 par rapport à fin 2014.

Qui profitera le plus de cette opportunité ? Pour l'heure, Apple tiendrait la corde, avec 81% des ventes de tablettes en entreprise, selon une étude de la société Good Technology. Mais ses ventes de tablettes auprès des professionnels auraient baissé de 11% sur un an. Et celles de Samsung (+1%) et Windows sont en croissance (+4%). Selon Forrester Reseach, Apple "est le leader de l’innovation mais Microsoft devrait devenir la nouvelle référence pour les entreprises avec Windows 10, étant aussi le plus innovant du point de vue matériel". Une prévision qu'espère bien contredire la marque à la Pomme avec son nouvel iPad Pro.