Apple travaillerait sur des lunettes de réalité augmentée

  • A
  • A
Apple travaillerait sur des lunettes de réalité augmentée
Les lunettes augmentée d'Apple pourraient sortir en 2018.@ Stephen Lam / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Selon Bloomberg, Apple aurait commencé à tester des prototypes de lunettes de réalité augmentée.

"Cela va prendre un certain temps, car il y a de véritables défis technologiques à relever, mais quand cela sera prêt, on se demandera comment on a fait pour vivre sans". Lors d'une conférence organisée au mois d'octobre, Tim Cook, le PDG d'Apple, vantait déjà les mérites de la réalité augmentée. Et si Apple ne l'a jamais confirmé officiellement, l'entreprise semble bel et bien intéressée par le sujet. Selon Bloomberg, elle travaillerait actuellement sur des lunettes utilisant cette technologie. Les premiers prototypes seraient déjà en test.

Phase d'exploration. D'après le média américain qui cite des sources internes, un tel projet serait en phase d'exploration. Les lunettes en question se connecteraient à l'iPhone sans fil et afficheraient images, mais aussi d'autres informations dans le champ de vision. Une idée qui n'est pas sans rappeler ce qu'avait développé Google avec ses Glass, avant d'abandonner le produit. Le produit final, s'il sort un jour, ne serait en revanche pas disponible avant 2018.

Réalité augmentée plus que virtuelle. Une telle phase de recherche n'est pas étonnante de la part d'Apple qui, même si elle ne communique jamais sur le sujet, explore régulièrement de nouveaux domaines. Quant au choix de la réalité augmentée face à la réalité virtuelle, il avait été expliqué par Tim Cook lui-même. "La réalité virtuelle a sûrement d'intéressantes applications, mais je ne pense pas que son usage puisse être aussi généralisé que celui de la réalité augmentée", avait expliqué le PDG dans une interview.

Besoin de diversification. Pour Apple, de telles recherches pourraient aussi viser à trouver un nouveau "produit phare". Même si l'iPhone est loin d'être enterré, les ventes du smartphone à la pomme (qui représente les deux tiers du chiffre d'affaires de l'entreprise) sont en baisse depuis un peu moins d'un an et entraîne une inquiétude chez les investisseurs.