Apple reste plombé par l'iPhone

  • A
  • A
Apple reste plombé par l'iPhone
De juillet à septembre, Apple a écoulé tous modèles confondus seulement 45,5 millions d'iPhone.
Partagez sur :

Malgré des ventes d'iPhone en recul, le groupe californien espère se refaire avec les fêtes de Noël et profiter aussi de la déconfiture vécue par Samsung.

Apple a fait miroiter mardi son retour à la croissance pour les fêtes grâce à ses nouveaux iPhone, alors que la baisse continue des ventes de son célèbre smartphone vient de se solder par le premier recul de son chiffre d'affaires annuel en quinze ans.

"Suffisamment confiants". L'accueil des consommateurs pour les nouveaux modèles est "très positif" et "nous sommes suffisamment confiants pour prédire que nous retournons à la croissance ce trimestre", a indiqué le directeur général, Tim Cook, lors d'une téléconférence avec des analystes. 

-5% pour les ventes d'iPhone. Ce serait un soulagement puisque le groupe informatique américain a écoulé tous modèles confondus seulement 45,5 millions d'iPhone, soit 5% de moins qu'un an auparavant, entre début juillet et fin septembre. La perte de vitesse de ce produit vedette, qui avant cette année n'avait jamais vu ses ventes reculer, a continué de se ressentir sur les performances financières. Le chiffre d'affaires de la marque à la pomme a ainsi diminué pour le troisième trimestre consécutif (-9% à 46,9 milliards de dollars, soit 43,1 milliards d'euros). Sur douze mois, la baisse est de 8% à 215,6 milliards (198 milliards d'euros). Et le bénéfice net est également en déclin.

Profiter de la déconfiture de Samsung. Le recul des ventes d'iPhone et des revenus trimestriels avaient été largement anticipés, mais les prévisions livrées par le groupe pour le trimestre entamé début octobre se sont avérées plus optimistes : Apple dit viser 76 à 78 milliards de dollars de chiffre d'affaires (69,8 à 71,6 milliards d'euros), contre seulement 75 milliards attendus par les analystes (68,9 milliards d'euros). Apple compte en particulier sur ses nouveaux modèles d'iPhone, sortis mi-septembre et susceptibles d'aider ses ventes durant les fêtes de fin d'année, a fortiori à l'heure où son plus gros concurrent dans les smartphones, Samsung, est plombé par les batteries explosives de son plus récent modèle phare. Les dirigeants ont également affiché leur confiance quant à un rebond sur le marché chinois.