Apple développerait une technique de suivi du diabète

  • A
  • A
Apple développerait une technique de suivi du diabète
Apple développerait un capteur de suivi du diabète.@ Stephen Lam / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Une équipe de trente chercheurs travaillerait en secret sur le développement d’un capteur non invasif mesurant le taux de sucre dans le sang.

Apple met les bouchés doubles dans le domaine de la santé. Selon les informations de la chaîne américaine CNBC, la marque à la pomme travaille actuellement sur un capteur pour les diabétiques afin de l'intégrer dans sa montre connectée, l'Apple Watch

Un projet de longue date

Une petite équipe d’une trentaine d’ingénieurs spécialisés dans la médecine travaillerait au développement de cette solution à Palo Alto, à quelques encablures du siège d'Apple, en Californie. Le projet, tenu secret, serait dans les cartons depuis plusieurs années, selon les sources de la chaîne économique. Il aurait en effet été imaginé par Steve Jobs avant sa mort, en 2011. Les premières recherches auraient, elles, débuté il y a cinq ans.

L'objectif de l'équipe de chercheurs serait de développer un capteur non invasif capable de suivre en temps réel le taux de sucre dans le sang. Intégré directement dans l'Apple Watch, la montre connectée d'Apple, il permettrait de faciliter grandement le traitement du diabète. Et si l'équipe arrive à remplir ses objectifs, cela représenterait "une telle percée pour la science que l'on s'approcherait du saint Grall", n'hésite pas à écrire CNBC. Jusqu'à présent, les patients atteints de diabète sont en effet obligés de se piquer régulièrement pour mesurer le taux de sucre dans leur sang. Une pratique pour le moins fastidieuse.

La santé au cœur des préoccupations d'Apple

Depuis quelques années, la santé est devenue une priorité pour Apple. La firme de Cupertino a en effet annoncé plusieurs initiatives dans le domaine. En mars dernier, elle avait notamment présenté CareKit, un système permettant de développer des applications pour iPhone et iPad capables de faciliter le suivi des données vitales (rythme cardiaque, activité physique...) et d'améliorer la "gestion de sa santé".

RessearchKit, une autre base de développement présentée au même moment, est elle pensée pour permettre aux chercheurs d'utiliser les smartphones de leurs patients pour simplifier le recrutement des patients et le suivi des essais cliniques. "Grâce à ResearchKit, s’inscrire et participer à une étude est extrêmement simple. Il suffit d’un iPhone. Et il n’est même plus nécessaire de se rendre à l’hôpital ou dans un autre établissement pour subir des batteries de tests et remplir des questionnaires", explique par exemple Apple sur son site Internet. Plusieurs études sur l'asthme ou encore le diabète ont notamment été menée avec cet outil aux Etats Unis.

L'arrivée d'une fonctionnalité de suivi du taux de sucre dans le sang sur l'Apple Watch pourrait donc logiquement s’inscrire dans la logique d'Apple. Mais pour l'heure, ni CNBC, ni Apple - qui n'a pas souhaité réagir à ces informations - ne se risquent à évoquer un calendrier pour l'arrivée d'une telle innovation qui offrirait, un véritable avantage concurrentiel par rapport à ses concurrents.