Amazon rêve de livrer dans le coffre des voitures ou à votre domicile si vous êtes absents

  • A
  • A
Amazon rêve de livrer dans le coffre des voitures ou à votre domicile si vous êtes absents
Amazon travaille sur de nouveaux modes de livraison.@ David Ryder / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le géant du e-commerce Amazon travaille sur plusieurs solutions de livraison y compris au domicile des destinataires lorsqu'ils sont absents.

Amazon veut en finir avec les colis disparus ou non livrés en raison de l'absence du destinataire... Pour y arriver, la firme de Jeff Bezos réfléchit à livrer ses colis directement dans le coffre ou au domicile des destinataires. Des discussions seraient déjà en cours avec l'entreprise Pharme, spécialisée dans la fabrication de plaques d'immatriculations connectées, selon la chaîne américaine CNBC. L'objectif serait de transformer le coffre des véhicules en boîte aux lettres 2.0.

Livrer dans le coffre de la voiture... Car les plaques d'immatriculations connectées de Pharme sont reliées à une application pour smartphone qui permet de surveiller son véhicule à distance. Mais surtout, le système permet à d'autres personnes, un livreur par exemple, de déposer des paquets dans le coffre, après que le propriétaire a autorisé son ouverture depuis l'application. Un tel dispositif soulève cependant plusieurs questions et notamment celui du vol possible des affaires présentes dans le coffre de la voiture.

... ou au domicile, même en cas d'absence. Et le deuxième projet étudié par Amazon ne règle guère ce problème. La firme basée à Seattle voudrait en effet pouvoir livrer directement au domicile de ses clients, y compris lorsqu'ils sont absents. Un système qui permettrait à Amazon de ne plus jamais se retrouver face à une porte close et faciliterait grandement sa gestion des livraisons. Pour y arriver, une sonnette donnant aux livreurs un accès unique au domicile des destinataires serait en développement. Impossible cependant de savoir précisément où en sont ces recherches, d'autant qu'Amazon comme Pharme ont refusé de commenter les informations de CNBC.