Accident aux Pays-Bas : Tesla affirme que le pilotage automatique n'est pas en cause

  • A
  • A
Accident aux Pays-Bas : Tesla affirme que le pilotage automatique n'est pas en cause
Un accident mortel impliquant une berline Telsa de type S a eu lieu aux Pays-Bas, mercredi @ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Un accident mortel est survenu mercredi aux Pays-Bas lorsqu'une berline de type S a heurté un arbre en roulant à grande vitesse. 

Le constructeur américain de voitures électriques Tesla a affirmé jeudi en enquêtant sur un accident mortel survenu aux Pays Bas que le pilotage automatique n'était pas en cause.

Pas de pilotage automatique. L'enquête porte sur un accident mortel survenu mercredi aux Pays-Bas lorsqu'une berline de type S a heurté en roulant à grande vitesse un arbre. L'accident a eu lieu près de la ville de Baarn, dans l'est des Pays Bas. Tesla a toutefois souligné que le conducteur n'avait pas activé le pilotage automatique. "Nous pouvons confirmer à l'heure qu'il est, sur la base des éléments recueillis sur l'ordinateur de bord, que le pilotage automatique n'a à aucun moment été activé", a indiqué Tesla Pays-Bas dans un communiqué.

Tesla a ajouté toujours sur la base de ces éléments que "le véhicule roulait à 155 kilomètres à l'heure, ce que suggèrent les dommages subis par la berline". Il s'agit du deuxième accident mortel d'un véhicule électrique Tesla. Un conducteur avait été tué en mai dernier en Floride alors qu'il avait activé le pilotage automatique.