Pourquoi Tsonga peut le faire

  • A
  • A
Pourquoi Tsonga peut le faire
@ REUTERS
Partagez sur :

WIMBLEDON - Tsonga affronte Federer en quarts de finale. Voici les raisons d'y croire.

Après un parcours mitigé à Roland-Garros, Jo-Wilfried Tsonga semble beaucoup plus à l'aise sur gazon. Depuis le début de la quinzaine, le Manceau pratique un tennis très convaincant. En quarts de finale, il s'attaque à la montagne suisse, Roger Federer. Si le numéro trois mondial part largement favori de ce duel, le Français possède quelques arguments solides. Europe1.fr vous explique pourquoi Tsonga peut le faire.

Parce qu'il joue son meilleur tennis. Tsonga s'éclate sur le gazon londonien depuis près de dix jours. Il n'a perdu qu'un petit set depuis le début du tournoi. C'était contre le jeune prodige bulgare Dimitrov mais il s'est repris sans trembler pour remporter le match. Juste avant Wimbledon, le Français s'était hissé en finale du Queen's après avoir éliminé Rafael Nadal. C'est simple, il joue actuellement son meilleur tennis. C'est le bon moment pour accrocher une victoire de prestige.

Parce qu'il sert à merveille. Lors de son dernier match contre David Ferrer, le 19e joueur mondial a remporté 93% des points après son premier service. S'il réédite cette même performance, "Rogeur" n'aura pas la partir facile. Et Tsonga le sait très bien : "lorsque je mets des aces, c'est beaucoup plus facile, car cela me permet d'être un peu plus relâché, un peu moins dos au mur, de tenter des trucs et mettre la pression sur mon adversaire sur mes jeux de retour".

Parce qu'il a des réserves. Un petit set contre Grigor Dimitrov et c'est tout. Dans les autres rencontres, "Jo" a déroulé et anéanti progressivement ses adversaires. Même David Ferrer n'a rien pu faire. L'Espagnol n'est pas forcément très à l'aise sur gazon mais il ne lâche aucun point. Contre Tsonga, les balles allaient tout simplement trop vite. Avec ces victoires expéditives, le Manceau s'est économisé. Il n'a jamais puisé dans ses réserves. Un point très favorable au moment d'affronter Federer.

Tsonga en joie, 930*360

© REUTERS

Parce qu'il a la hargne. Sur le court, Tsonga est un véritable showman. Les pouces levés, les poings serrés, des cris d'encouragements et même des roulades. Tout est bon pour haranguer la foule et se motiver. Si ses services passent et si Federer commet quelques fautes, Jo-Wilfried Tsonga sera très difficile à arrêter.

Parce qu'il l'a déjà fait. Si les statistiques ne plaident pas vraiment en sa faveur, le Français a déjà déstabilisé Roger Federer. C'était en 2009, au Masters 1000 de Montréal. Lors de cette rencontre, le Français n'avait pas cessé d'agresser le Suisse. Des services-volées, des aces et des attaques placées, il connaît la recette.

Parce que Federer n'est pas infaillible. "Avec mon revers "crapuleux", je vais essayer d'aller le chercher". Lucide, Tsonga sait très bien qu'il s'attaque au "maître". Mais le maître lui-même peut commettre des erreurs. Parfois, "Rogeur" rate des coups pourtant immanquables et passe à côté des points évidents. A Tsonga de le faire douter.

>>> Suivez les grands moments de la demi-finale commentés sur le compte Twitter d'Europe1.fr en short