Voile : un skipper français hélitreuillé au large des côtes américaines

  • A
  • A
Voile : un skipper français hélitreuillé au large des côtes américaines
Olivier Jehl tentait d'établir le premier temps de référence de la traversée de l'Atlantique nord avec un Mini 6.50.@ Capture Vimeo Olivier Jehl
Partagez sur :

"J'ai heurté un truc dans la nuit avec le safran bâbord", a expliqué Olivier Jehl. "La totalité du tableau arrière bâbord a été arrachée".

Le navigateur "va bien, il est sain et sauf". Le Français Olivier Jehl, qui tentait d'établir le premier temps de référence de la traversée de l'Atlantique nord, d'ouest en est, avec un Mini 6.50, a été obligé d'abandonner son bateau et a été récupéré sain et sauf, lundi, par les secours américains. "Lundi, vers 6h30, Olivier Jehl, skipper du Mini 6.50 Zigoneshi-Wichard, a déclenché sa balise de détresse", indique un communiqué de son service de presse. "Il a été rapidement hélitreuillé" et se trouve "actuellement à Atlantic City" aux États-Unis. 

Il tentait d'établir un temps de référence. Le Français de 34 ans avait pris le départ dimanche à 15h39 au large de New York en direction du cap Lizard au sud-ouest de l'Angleterre pour "tenter d'établir le premier temps de référence" de la traversée de l'Atlantique nord en Mini 6.50, des petits monocoques de 6,50 m de long.

"J'ai heurté un truc". Dans la nuit de dimanche à lundi, le skipper a affirmé avoir "heurté un truc dans la nuit avec le safran bâbord. La totalité du tableau arrière bâbord a été arrachée. Le mât n'est pas tombé (...). En revanche, l'eau a rempli tout l'intérieur". La voie d'eau s'est révélée "impossible" à colmater car beaucoup trop importante, a-t-il souligné, ajoutant qu'il avait déclenché sa balise de détresse et été hélitreuillé lundi matin. 

Son voilier à la dérive. Son voilier dérive actuellement à plus de 100 milles des côtes américaines. Jehl avait participé à la Mini Transat 2015 avec son bateau, finissant à la 11e place.