Voile : la 36ème Coupe de l'America, sans doute en 2021 à Auckland

  • A
  • A
Voile : la 36ème Coupe de l'America, sans doute en 2021 à Auckland
La Team New Zealand a remporté la 35ème édition de la Coupe de l'America@ DAVID ROWLAND / AFP
Partagez sur :

Vainqueur de la dernière Coupe, les Néo-Zélandais sont en droit de choisir la date et le lieu de la prochaine édition, mais peuvent également poser des conditions pour la construction des bateaux et la nationalité de l'équipage.

La prochaine Coupe de l'America se déroulera probablement en 2021 à Auckland (Nouvelle-Zélande), a indiqué Emirates Team New Zealand qui, en tant que tenant du titre, a le choix des armes pour l'édition suivante.

Les mains libres pour les Néo-Zélandais. Le défi dirigé par Grant Dalton a remporté fin juin aux Bermudes la 35ème édition de la plus prestigieuse épreuve de voile en battant (7-1) Oracle Team USA. Une gifle pour des Américains qui avaient auparavant tenté d'arrêter les termes des deux prochaines éditions.

Les conditions de la course dévoilée en septembre. Team New Zealand doit désormais décider de la date, du lieu et, plus important, de la réglementation (jauge de bateaux, format des épreuves...), ce qui donne très souvent lieu à polémiques. Le défi néo-zélandais a indiqué dans un communiqué commun avec le "challenger de référence", Luna Rossa, que les détails de la prochaine édition seraient dévoilés en septembre.

Des bateaux made in New-Zealand ? Mais Team New Zealand a laissé entendre que la nationalité des équipages et le lieu de construction des bateaux en lice ne seraient plus libres. "(Nous) envisageons la possibilité que la 36ème Coupe de la Coupe l'America et la sélection du challenger qui la précédera se tienne à Auckland au début 2021 pendant l'été néo-zélandais", peut-on lire dans le communiqué.

"Le protocole comportera une exigence pour les yachts d'être 'construits au pays' et une exigence concernant la nationalité des équipages." La règle selon laquelle le bateau devait être construit dans le pays d'origine du défi a été très assouplie ces deux dernières éditions. Les deux catamarans AC72 d'Oracle pour la 34ème édition avaient ainsi été construits au chantier néo-zélandais Core Builders Composites, à Warkworth, au Nord d'Auckland.

Les Néo-Zélandais ne cèdent rien aux Américains. Le défi néo-zélandais était le seul des cinq challengers en lice pour la 35ème édition, à avoir refusé de signer le pré-accord proposé par Oracle et son richissime propriétaire, Larry Ellison, et destiné à définir le cadre des deux prochaines éditions, en 2019 et 2021. Les Kiwis estimaient que les ennemis jurés américains n'avaient en aucun cas le droit de déterminer le format des prochaines éditions s'ils n'étaient pas "defender".

Bateau à foils ou monocoques ? On ignore si Emirates conservera les catamarans à foils - ces appendices latéraux qui permettent au bateau de se surélever au dessus de l'eau pour filer à toute vitesse - qui ont accouché de spectaculaires joutes aux Bermudes. Les Kiwis, qu'on dit attachés à la tradition d'une compétition vieille de 166 ans, ont laissé entendre qu'ils reviendraient au monocoque, bien moins rapide, et se débarrasseraient de la monotypie des bateaux pour libérer la créativité. Grant Dalton a fait part de son intention de faire baisser les coûts et de revenir à une périodicité de quatre ans.