VIDÉO - Coupe du monde de rugby : Bleus-Blacks, un grand classique

  • A
  • A
VIDÉO - Coupe du monde de rugby : Bleus-Blacks, un grand classique
Thierry Dusautoir et Conrad Smith s'étaient livrés à un combat dantesque en finale du Mondial 2011.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

AFFICHE - Samedi, à Cardiff, l'équipe de France retrouvera les All Blacks pour la septième fois en Coupe du monde. Le bilan est de 2 victoires pour 4 défaites.

Pour la septième fois de l'histoire, la France et la Nouvelle-Zélande vont s'affronter en Coupe du monde, samedi prochain. Si les Bleus ont perdu plus de fois qu'ils n'ont gagné (2 victoires-4 défaites), cet affrontement devenu un classique du Mondial a souvent donné lieu à des combats homériques. Et, sur les matches à élimination directe, le bilan est de deux victoires partout. Alors, Blacks bête noire des Bleus ? Pas vraiment. Retour en images sur ces affrontements dont certains ont marqué l'histoire de la compétition.

1987 : finale, Nouvelle-Zélande/France : 29-9. Parvenue en finale grâce à un exploit contre l'Australie en demi-finales (30-24), les Bleus du capitaine Daniel Dubroca sont essorés par les Blacks qui remportent là leur première Coupe du monde. Ils devront attendre ensuite 24 ans et le retour sur leur terre pour soulever à nouveau le trophée...

Les Blacks dominent les Bleus en finale (une première fois) :

1999 : demi-finale, France/Nouvelle-Zélande : 43-31. A Twickenham, les Bleus parviennent à battre les Blacks de Jonah Lomu à l'issue d'un match d'anthologie, où les partenaires de Christophe "Titou" Lamaison passent de -14 (10-24) à +19 (43-24) en deuxième mi-temps. Cet exploit retentissant, peut-être le plus grand match de l'histoire de la Coupe du monde, les Bleus de Jean-Claude Skrela ne s'en remettent pas vraiment. Une semaine plus tard, ils s'inclinent lourdement en finale face à l'Australie (35-12).

Les Bleus matent les Blacks à Twickenham :

2003 : match pour la 3e place, France/Nouvelle-Zélande : 13-40. Pourtant souveraines en quarts de finale, avec des victoires d'une vingtaine de points, respectivement face à l'Afrique du Sud et à l'Irlande, la Nouvelle-Zélande et la France passent à côté de leur demie. Les Blacks sont battus par l'Australie (22-10) et les Bleus par l'Angleterre (24-7). Les hommes de Bernard Laporte digèrent plus difficilement la fessée et s'en prennent une autre, quelques jours plus tard, par les Blacks, qui inscrivent six essais (par six joueurs différents) lors de la petite finale.

2007 : quarts de finale, France/Nouvelle-Zélande : 20-18. Pays organisateur, la France se prend les pieds dans le tapis dès le premier match, contre l'Argentine, au Stade de France (12-17). Ce revers initial jette les Bleus dans les bras des Blacks en quarts de finale. Et là, miracle ! Dans l'atmosphère électrique du Millenium Stadium de Cardiff, les Tricolores résistent à la montagne noire et l'emportent de deux points grâce à un essai de Yannick Jauzion, pour beaucoup entaché d'un en-avant de Damien Traille pour Frédéric Michalak (20-18). Mais une fois de plus, l'exploit tourne court. Au tour suivant, la France tombe face à une Angleterre réaliste (14-9).

Jauzion marque l'essai de la victoire face aux Blacks :

2011 : phase de groupes, Nouvelle-Zélande/France : 37-17. Vingt-quatre ans après la finale de 1987, les Blacks reçoivent à nouveau les Bleus sur leur sol. Le suspense est rapidement éventé : Adam Thomson, Cory Jane et Israel Dagg inscrivent trois essais dans les 23 premières minutes de jeu. Menée 19-0 à la demi-heure, la France parviendra à sauver l'honneur en deuxième période, avec notamment des essais de Maxime Mermoz et François Trinh-Duc.

Les Blacks dominent largement les Bleus :

2011 : finale, France/Nouvelle-Zélande : 7-8. Battus par la Nouvelle-Zélande mais aussi par les Tonga lors de la phase de poules et passé par le chas d'une aiguille en finale (victoire 9-8 face au pays de Galles à 15 contre 14 pendant plus d'une heure), les Bleus retrouvent les Blacks pour un remake de 1987. La finale débute par un haka d'anthologie mené par Piri Weepu face à des Bleus, en blanc, qui forme un V derrière leur capitaine, Thierry Dusautoir. Merveilleux de courage, les joueurs de Marc Lièvremont, guère aidés par l'arbitrage du Sud-Africain Craig Joubert, échouent pour la troisième fois en finale, d'un petit point cette fois.

Les Blacks résistent aux Bleus en finale :