Vendée Globe : Thomson toujours menaçant

  • A
  • A
Vendée Globe : Thomson toujours menaçant
Alex Thomson est un peu remonté sur les talons de Le Cléac'h mardi mais ce dernier, grâce aux alizés d'est, devrait bientôt lui échapper. @ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Le skipper britannique a réduit un peu l'écart qui le sépare de Le Cléac'h. 136 milles nautiques séparent les deux leaders mardi, contre 168 lundi. 

Armel Le Cléac'h (Banque populaire) ne se défait décidément pas d'Alex Thomson (Hugo Boss). Alors qu'il fait la course en tête de ce 8e Vendée Globe depuis maintenant un mois, le Breton a toujours le Gallois sur ses talons mardi matin et ce dernier a même un peu plus réduit l'écart depuis lundi.

Le Cléac'h sauvé par les alizés ? Au classement publié à 5h, Le "Gallois volant" pointait 136 milles nautiques derrière Le Cléac'h (251 km), contre 168 mn lundi. Mais le skipper breton devrait bientôt prendre le large car il va toucher les alizés d'est, au large du Brésil, qui vont le propulser dans sa remontée de l'Atlantique.

Dick se fait rattraper. Le ciel n'est pas aussi favorable pour le reste de la flotte. Dans l'Atlantique Sud, Jean-Pierre Dick (St Michel-Virbac, 4e) est entré dans une zone de dépression qui le ralentit, et voit Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir, 5e) revenir sur lui, à 44 mn de distance (81 km). Jean Le Cam (Finistère Mer Vent, 6e) en profite aussi, il était signalé à 30 mn d'Eliès mardi matin (55 km).  "C'est frustrant, car tu manœuvres beaucoup et tu ne vas pas très vite. A moi de trouver le petit truc qui fait que je vais repartir", lâche Jean-Pierre Dick.

Une avarie et un abandon. Le Néo-Zélandais Conrad Colman, 9e au classement, tourne au ralenti depuis une avarie de gréement qu'il ne peut réparer à cause des vents soufflant à 60 nœuds (près de 120 km/h). Il doit attendre que le temps devienne clément pour faire l'état des lieux de son bateau. "Ce sont probablement les conditions les plus dures rencontrées par un concurrent à ce jour sur l'édition 2016 du Vendée Globe", constatent les organisateurs. L'Irlandais Enda O'Coineen a dû, lui, arrêter la course, le premier abandon en 2017 et le 11e au total, en raison d'un démâtage. Il navigue pour le moment vers la Nouvelle-Zélande grâce à son moteur.


Le top 10 mardi à 5h :

 1. Armel Le Cléac'h (Banque populaire) à 4.447 milles de l'arrivée
 2. Alex Thomson (Hugo Boss) à 136 milles nautiques du premier
 3. Jérémie Beyou (Maître Coq) à 714 mn
 4. Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac) à 1.438 mn
 5. Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) à 1.482 mn
 6. Jean Le Cam (Finistère Mer Vent) à 1.512 mn 
 7. Louis Burton (Bureau Vallée) à 2.904 mn
 8. Nandor Fa (Spirit of Hungary) à 4.070 mn
 9. Conrad Colman (Foresight Natural Energy) à 4.427 mn
10. Eric Bellion (CommeUnSeulHomme) à 5.392 mn