Vendée Globe : Thomson toujours à l'aise

  • A
  • A
Vendée Globe : Thomson toujours à l'aise
Malgré l'avarie subie samedi, le Gallois filait lundi matin avec 157 km d'avance sur Armel Le Cléac'h. @ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Le Gallois conserve lundi matin sa large avancée devant Armel Le Cléac'h et Sébastien Josse.

L'avarie subie samedi par Alex Thomson n'aura eu aucune conséquence sur sa première place. Le Gallois continue en effet depuis dimanche à faire largement la course en tête à un train d'enfer devant ses deux principaux poursuivants, Armel Le Cléac'h et Sébastien Josse.

Trio de tête inchangé. Alex Thomson (Hugo Boss), qui a subi samedi des dégâts après être entré en collision avec un objet flottant non identifié (OFNI) dans l'Atlantique Sud, conserve le leadership dans cette 8e édition du fameux tour du monde en solitaire. Il avait lundi matin, selon le classement établi à 5h, 85,09 milles nautiques (157 km) d'avance sur le 2e du classement, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII). Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) conservait lui sa 3e place, à trois petits milles nautiques de Le Cléac'h. Vincent Riou (PRB), après avoir opéré une accélération pour maintenir le rythme dimanche, conservait sa place au pied du podium, devant Morgan Lagravière (Safran). 

"Il est temps que ça ralentisse un peu". Depuis 48 heures, les conditions ne laissent aucun répit aux sept premiers bateaux, qui ont mis de l'est dans leur route et plongent vers les 40e (degrés de latitude) rugissants en mode TGV. "On a eu presque 40 nœuds de vent cette nuit et jusqu'au Cap de Bonne Espérance on devrait conserver entre 20 et 25 nœuds", a confié Morgan Lagravière (Safran), 5e à 170 milles de Thomson. "C'est usant. À 22 nœuds de moyenne, il y a beaucoup d'accélérations. C'est violent. Tu ne peux pas faire un pas sans t'accrocher sinon tu te fais mal". "Dès que tu lèves le pied, tu te fais reprendre, a-t-il ajouté. On ne se fait pas de cadeau : tu fais une sieste ou tu bricoles un peu, tu paies cash (...). La limite? On ne sait pas où elle est. J'ai tendance à dire qu'on flirte avec elle. On a des bateaux hyper puissants et on a parfois beaucoup de mal à contrôler cette puissance. Il est temps que ça ralentisse un peu".