Vendée Globe : Beyou dans le trio de tête

  • A
  • A
Vendée Globe : Beyou dans le trio de tête
Le skipper de Maître Coq restait cependant talonné vendredi matin par Paul Meilhat (SMA).@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Le skipper de Maître Coq a ravi dans la nuit de jeudi à vendredi la troisième place à Paul Meilhat (SMA).

Armel Le Cléac'h a encore accentué son avance en tête du Vendée Globe sur son poursuivant Alex Thomson vendredi matin, alors que les deux marins s'apprêtent à sortir de leur zone de vent faible pour reprendre leur rythme endiablé.

Meilhat et Beyou dans un mouchoir de poche. 298 milles d'avance mercredi, près de 350 jeudi, puis 368 (681 km) vendredi au pointage de 5h : Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) creuse l'écart sur Alex Thomson (Hugo Boss). Mais le Gallois avait de toutes les façons anticipé qu'il ne pourrait pas rattraper les milles perdus dans les prochains jours. Au vu du rythme de leur avancée, ces deux leaders devraient passer le Cap Horn à Noël avant ensuite d'entamer leur remontée de l'Atlantique. Sur le reste du podium, Jérémie Beyou (Maître Coq) a ravi la troisième place à Paul Meilhat (SMA). Vendredi matin, 16 petits milles les séparaient. 

Dick espère rattraper Eliès. Derrière, ça secoue toujours pour Yann Eliès (5e), Jean-Pierre Dick (6e) et Jean Le Cam (7e). Les trois skippers sont confinés dans leur bateau, et attendent la fin du coup de tabac, qui devrait intervenir pour eux d'ici 24 à 36 heures. Jean-Pierre Dick, qui a décidé d'aborder la tempête en allongeant sa trajectoire, a fait passer son bateau entre l'Australie et la Tasmanie. Conséquence : il repart avec un angle nord-sud plus approprié pour attaquer. "Je descends avec un meilleur angle que Yann et Jean vers le sud de la Nouvelle-Zélande, affirme Dick, je pense que je serai à égalité avec Quéguiner (Eliès) et un peu devant Finistère Mer Vent (Le Cam)".

Sept skippers "en mode survie". À la suite, sept bateaux (de Conrad Coleman 12e à Eric Bellion 18e), s'apprêtent à affronter une tempête dans l'océan Indien. "On commence le mode survie. Il y a beaucoup de vent, beaucoup de mer, le bateau tape (...). L'Indien, c'est le diable sur mer", décrit Alan Roura (La Fabrique), benjamin de la course.


Le classement des dix premiers vendredi à 5h : 

1. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque populaire VIII)

2. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 368 milles du premier

3. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 1.233 mn 

4. Paul Meilhat (FRA/SMA) à 1.249 mn

5. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 2.164 mn

6. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 2.224 mn 

7. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 2.257 mn 

8. Thomas Ruyant (FRA/Le Souffle du nord) à 2.821 mn

9. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée) à 3.565 mn

10. Stéphane Le Diraison (FRA/Compagnie du lit Boulogne Billancourt) à 4.033 mn