Transat Jacques-Vabre : une flotte de 37 bateaux est partie vers le Brésil

  • A
  • A
Transat Jacques-Vabre : une flotte de 37 bateaux est partie vers le Brésil
Trente-sept bateaux ont pris le large direction le Brésil dimanche à 13h35 @ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Ce sont 37 navires, au lieu des 38 prévus à la suite de l'abandon d'Oman Sail, qui ont pris le départ de la Transat Jacques-Vabre dimanche à 13h35.

Une flotte de 37 bateaux a pris le départ dimanche au Havre à destination du Brésil pour la 13ème édition de la course en double Transat Jacques-Vabre, qui a connu des remous.

74 marins ont fait leurs adieux. Les bateaux, répartis sur quatre catégories (Ultime, Multi50, Imoca, Class40), ont franchi la ligne à 13h35 devant les plages du Havre dans des conditions météo très toniques et après des adieux emprunts d'une petite émotion sur les pontons. Les proches des 74 marins engagés sur la course étaient présents pour des dernières embrassades, alors que des milliers de visiteurs s'étaient massés dans le village, situé dans le bassin Paul-Vatine.



Abandon d'Oman Sail. Les dernières heures ont été longues et éprouvantes pour les concurrents alors que l'un des leurs, le coskipper de Oman Sail, était encore en garde à vue au moment du départ, soupçonné d'agression sexuelle. Fahad Al Hasni a été interpellé vendredi soir après qu'une femme eut été retrouvée en pleurs dans le couloir d'un hôtel affirmant avoir subi une agression sexuelle. Une enquête de flagrance est en cours. Oman Sail a décidé de se retirer de la course dimanche matin.

Le Maxi Edmond de Rothschild, grand favori. Ce sont donc 37 bateaux qui sont partis, deux catégories multicoques (Ultime et Multi50) et deux catégories monocoques (Imoca et Class40). Les premiers à arriver à Salvador de Bahia seront les Ultimes et le grand favori est le tout nouveau bateau 'volant' Maxi Edmond de Rothschild, skippé par Sébastien Josse avec Thomas Rouxel. Selon les dernières estimations, il pourrait toucher le but dans huit jours. Il aura pour principal rival Thomas Coville, associé à Jean-Luc Nélias (Sodebo Ultim').