Hagen très costaud
Après un sprint très bien mené, Edvald Boasson Hagen a remporté sa première étape sur le Tour. © REUTERS

LE TOUR EN UN CLIC - Boasson Hagen a remporté au sprint la 6e étape. Hushovd reste en jaune.

Un sprint bien emmené. A quelques kilomètres de l’arrivée, le peloton a très cruellement rattrapé les échappées du jour. Comme très souvent. L’arrivée était prévue pour les sprinteurs et chaque équipe a roulé pour disputer la victoire d’étape. Malgré une bonne attaque de Thomas Voeckler dans le finish, c’est le Norvégien Edvald Boasson Hagen qui l'a emporté. Une première pour l’équipe Sky et une première également pour ce jeune coureur sur le Tour de France. A lire : Les instants norvégiens

Thor Hushovd toujours en jaune, 930

© MAXPPP

Un maillot jaune en forme. Voilà un maillot jaune qui a fière allure. Depuis la victoire du team Garmin-Cervélo dans le contre-la-montre par équipes, Thor Hushovd fait très bonne figure dans le finish à chaque fois. En six étapes, il a toujours terminé dans le Top 10. Après avoir résisté dans le Mûr-de-Bretagne, Thor Hushovd a disputé les deux derniers sprints avec beaucoup d’énergie. Jeudi, il était encore tout proche de la victoire, finissant troisième dans la roue d’Hagen.

Un long calvaire. C’était la plus longue étape du Tour de France. Chaque année, les coureurs se payent un gros morceau. Entre Dinan et Lisieux, les coureurs ont parcouru 226,5 kilomètres jeudi. Et comme si la distance ne suffisait pas, le mauvais temps s’est invité sur la route du Tour. A plusieurs reprises, le peloton a dû encaisser de grosses averses. En rentrant dans leurs hôtels respectifs, les coureurs pourront faire une croix sur cette longue étape.

Le perdant du jour. Dans la première semaine, on ne peut pas gagner le Tour mais on peut le perdre. Sur une chaussée très glissante, Levi Lepheimer (RadioShack) a chuté sur le bas-côté. Pas de chance pour lui puisque le peloton était déjà lancé dans la folle cadence des derniers kilomètres. Au final, Levi Leipheimer a perdu une minute très précieuse sur les premiers. Très mauvaise opération pour l’un des outsiders de la compétition.

Sylvain Chavanel à la peine, 930

© MAXPPP

Chavanel paie l’addition. Après la chute, la rechute. Mercredi, Sylvain Chavanel (Quick Step) s’est fait une grosse frayeur en chutant assez lourdement. Le champion de France ressentait une vive douleur à l’épaule droite avant le début de cette étape. Les vieux briscards de la Grande Boucle le savent bien, une chute dans une course cycliste laisse des traces physiques et parfois même psychologiques. Chavanel l’a appris à ses dépens puisqu’il a perdu plus de 12 minutes jeudi... A lire : Chavanel : "J'ai vraiment souffert"