Greipel plus fort que Cavendish

  • A
  • A
Greipel plus fort que Cavendish
@ MAXPPP
Partagez sur :

LE TOUR EN UN CLIC - Andre Greipel a remporté au sprint la 10e étape. Voeckler reste en jaune.

Greipel s'offre Cavendish. Comment savourer une victoire d'étape. Acte I : être le plus costaud pour l'emporter au sprint. Acte II : battre d'un fil son meilleur ennemi. André Greipel a été plus solide que le Britannique Mark Cavendish pour l'emporter, mardi à Carmaux. Après être resté dans l'ombre de la Cav' pendant plusieurs années au sein de l'équipe THC, Greipel s'est offert sa première victoire sur le Tour à 28 ans. A lire : Greipel bat enfin Cavendish

Thomas Voeckler en jaune à Carmaux, 930

© REUTERS

Un jour de plus pour Voeckler. Après son incroyable numéro dans le Massif Central, Thomas Voeckler a eu l'honneur d'étrenner la plus belle des tuniques, mardi. Très protégé par ses coéquipiers d'Europcar, le coureur français s'est même payé le luxe d'attaquer dans les derniers kilomètres avec le champion de Belgique, Philippe Gilbert. Son bonheur devrait au moins durer un jour de plus puisque l'étape de mercredi entre Blaye-les-Mines et Lavaur devrait se disputer au sprint.

Toujours pas de victoire tricolore. Cette fois, ils étaient cinq devant. Cinq coureurs français (Arthur Vichot, Anthony Delaplace, Julien El Fares, Rémy Di Grégorio, Sébastien Minard) ont suivi la roue de l'Italien Marco Marcato, à l'initiative de l'échappée du jour. Malheureusement pour eux, le peloton avait décidé de rouler pour une arrivée au sprint. Déjà dix étapes et toujours pas de victoire tricolore.

La tentative de Gilbert. Depuis le début du Tour de France, le numéro un mondial fait honneur à son statut. Une fois encore, Philippe Gilbert a attaqué. D'abord pour conserver son maillot vert de meilleur sprinteur. Et aussi pour essayer d'accrocher une deuxième victoire d'étape. Repris par le peloton à quatre kilomètres de l'arrivée, le leader de l'équipe Omega Pharma-Lotto n'a pas démérité.

Alexandr Kolobnev,

© REUTERS

Le peloton rétrécit. Un peloton de 178 coureurs a pris mardi à Aurillac le départ de la 10e étape du Tour de France. Aux nombreux abandons sur chute s'est ajoutée la disqualification du Russe Alexandr Kolobnev, contrôlé positif au diurétique. L'équipe Katusha attend les résultats d'une contre-expertise pour décider ou non de licencier son coureur.

Hoogerland est toujours là.Renversé dimanche par une voiture de France Télévisions, Johnny Hoogerland était quand même au départ mardi matin à Aurillac. "Je suis un petit peu mieux. Je ressens encore les douleurs". Et de préciser sa détermination : "j'ai eu 33 points de suture, sur les genoux, à gauche, derrière, j'en ai partout. Mais, pour que j'abandonne, il faudra me cogner plus fort encore..."