Tour de France : Froome maître du Tour, Bardet sauve le podium pour une seconde !

  • A
  • A
Tour de France : Froome maître du Tour, Bardet sauve le podium pour une seconde !
Le Britannique Chris Froome (Sky) a conforté son Maillot jaune, samedi, à la veille de l'arrivée à Paris.@ Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Si Chris Froome vole vers son 4e Tour de France, Romain Bardet a perdu sa 2e place mais sauvé le podium pour une seconde, samedi, lors d'un contre-la-montre remporté par le Polonais Maciej Bodnar.

L'ESSENTIEL

S'il y en avait encore un, il n'y a désormais plus de doute : Christopher Froome remportera dimanche, sauf catastrophe, son quatrième Tour de France. Le Britannique a conforté son Maillot jaune samedi, lors de la 20ème et avant-dernière étape de la Grande Boucle. À Marseille, Romain Bardet, lui, a failli tout perdre. Le Français a certes lâché sa deuxième place au classement général au profit de Rigoberto Uran mais a sauvé le podium... pour une toute petite seconde, lors d'un contre-la-montre remporté par le Polonais Maciej Bodnar. 

Les trois infos à retenir :

  • Le Polonais Maciej Bodnar (Bora-Hansgrohe) a remporté samedi le contre-la-montre à Marseille, en 28'15

  • Sauf catastrophe, Chris Froome, troisième du chrono, remportera dimanche son quatrième Tour de France

  • Romain Bardet a perdu sa deuxième place au profit de Rigoberto Uran, mais sauve le podium pour une seconde !

Froome vers un quatrième sacre. Certes, il n'a remporté aucune étape sur ce Tour de France. Mais qu'importe, c'est bien lui le "boss". Chris Froome remportera dimanche sa quatrième Grande Boucle. Avant la dernière étape - ou plutôt avant le défilé jusqu'à l'arrivée sur les Champs-Élysées - le Britannique précède Rigoberto Uran de 54 secondes et Romain Bardet de 2'20" au classement général. À 32 ans, le leader de la Sky a en effet consolidé son Maillot jaune en terminant troisième de ce contre-la-montre, à 6 secondes de Bodnar. Sauf catastrophe, Froome se rapprochera donc un peu plus du record de cinq victoires sur le Tour détenu par les légendaires Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain.

Bardet a failli dérailler. Romain Bardet peut s'estimer heureux. Oui, "Rigo" Uran, tout près de la chute à 300 mètres de l'arrivée en heurtant les barrières dans un virage, lui a chipé la deuxième place du classement général, mais le Français a sauvé d'extrême justesse sa troisième place, en précédant l'Espagnol Mikel Landa, le lieutenant de Froome en montagne, d'une seconde ! C'est peu dire, donc, que l'Auvergnat a eu chaud, la faute à une course terminée à une médiocre 52e place sur les 22,5km autour de l'Orange Vélodrome de Marseille.  



"J'ai tout donné". "Je suis à bout là, je suis fatigué, j'ai tout donné, c'est le Tour de France, il y a 21 étapes, des jours où on est bien et des jours où on n'est pas bien. Aujourd'hui, cela n'allait vraiment pas. Depuis quelques jours, je n'étais pas très bien au niveau de la santé et aujourd'hui j'ai payé la note cash", a réagi Romain Bardet, encore en manque de souffle, dix minutes après l'arrivée. "Je me suis battu jusqu'au bout mais c'est vrai que ça a été très difficile, j'ai rapidement vu que j'étais pas dans le match, j'ai fait le chrono avec ma tête aujourd'hui. (...) Je savais que je ne pouvais pas baisser les bras dans le money-time, je suis heureux de l'avoir fait à fond et j'ai un peu de réussite pour conserver ce podium", s'est tout de même félicité le Français, qui a terminé le chrono à plus de deux minutes du vainqueur.


000_QU4AH

© Lionel BONAVENTURE / AFP



Le chrono pour Bodnar. Ce vainqueur, c'est le Polonais Maciej Bodnar (Bora-Hansgrohe). Agé de 32 ans, le coéquipier du champion du monde Peter Sagan et spécialiste du contre-la-montre a conclu le parcours en 28'15", soit 1 seconde de mieux que son compatriote Michał Kwiatkowski (Sky) et six de mieux que Chris Froome. Bodnar, repris dans la ligne droite finale de Pau (11e étape) après une longue échappée, remporte sa toute première étape dans le Tour. L'an passé, il s'était classé 6e de l'exercice aux JO de Rio et 4e aux Mondiaux de Doha.



Barguil élu super-combatif. Acclamé par le public du Vélodrome, Warren Barguil (Sunweb), nouvelle coqueluche du public français, a perdu sa neuvième place au profit d'Alberto Contador. Mais le Breton, se contentera aisément du dixième rang. Maillot à pois sur les épaules, il a même été désigné "super-combatif" du Tour de France 2017, samedi. Avec quatre voix, il devance le Belge Thomas De Gendt (2 voix dont celle du public) et le Maillot vert Michael Matthews (1 voix).

Le classement de l'étape :

1. Maciej Bodnar (POL/BOR) les 22,5 km en 28'15.
2. Michal Kwiatkowski (POL/SKY) à 0'01.
3. Christopher Froome (GBR/SKY) 0'06.
4. Tony Martin (GER/KAT) 0'14.
5. Daryl Impey (RSA/ORI) 0'20.
6. Alberto Contador (ESP/TRE) 0'21.
7. Nikias Arndt (GER/SUN) 0'28.
8. Rigoberto Uran (COL/CAN) 0'31.
9. Stefan Kung (SUI/BMC) 0'34.
10. Sylvain Chavanel (FRA/DEN) 0'37.

Le classement général :

1. Christopher Froome (GBR/Sky) 83h55'16.
2. Rigoberto Uran (COL/CAN) à 0'54.
3. Romain Bardet (FRA/ALM) 2'20.
4. Mikel Landa (ESP/SKY) 2'21.
5. Fabio Aru (ITA/AST) 3'05.
6. Daniel Martin (EIR/QST) 4'42.
7. Simon Yates (GBR/ORI) 6'14.
8. Louis Meintjes (RSA/EAU) 8'20.
9. Alberto Contador (ESP/TRE) 8'49.
10. Warren Barguil (FRA/SUN) 9'25.