Tour de France : Peter Sagan remporte la troisième étape au sprint

  • A
  • A
Tour de France : Peter Sagan remporte la troisième étape au sprint
Sagan a devancé l'Australien Michael Matthews, l'Irlandais Dan Martin et le champion olympique belge Greg Van Avermaet au sommet de la côte des Religieuses.@ Jeff PACHOUD / AFP
Partagez sur :

Le champion du monde slovaque Peter Sagan a remporté lundi, au sprint, la troisième étape du Tour, entre la ville belge de Verviers et Longwy, en Lorraine. Geraint Thomas (Sky) reste maillot jaune.

L'ESSENTIEL

La troisième étape du Tour de France promettait un duel entre puncheurs et sprinteurs. Peter Sagan (Bora-Hansgohe), lui, est un mélange des deux. Le champion du monde slovaque s'est donc assez logiquement imposé au sprint à Longwy, après 212,5 kilomètres d'une course sans véritable coup d'éclat. Mais avec, pour la première fois depuis le début de la Grande Boucle, un ciel dégagé.

Les infos à retenir :

  • Le champion du monde Peter Sagan (Bora-Hansgohe) s'est imposé au sprint, à Longwy

  • Le Français Lilian Calmejane (Direct Énergie) avait tenté d'attaquer en solitaire les vingt derniers kilomètres, avant d'être rejoint par le peloton pour une arrivée massive

  • Le Gallois Geraint Thomas (Sky) conserve son maillot jaune

Sagan n'a pas perdu les pédales. Le parcours était taillé pour lui : 212 kilomètres très vallonnés entre Verviers et Longwy avec une arrivée au sommet de la côte des Religieuses, une montée de 1.600 mètres à 5,8% de pente. Sagan a eu beau déchausser au moment de lancer son sprint, le double champion du monde (2015 et 2016) a avalé les derniers mètres avec une facilité déconcertante. À 27 ans, le Slovaque a devancé sur la ligne l'Australien Michael Matthews, l'Irlandais Dan Martin et le champion olympique belge Greg Van Avermaet. Le champion de France Arnaud Démare termine quant à lui sixième. "J'ignore pourquoi j'ai déchaussé, je n'ai pas eu de chance, mais j'ai relancé et j'ai pu gagner. Le final était un peu étrange. (...) Je suis très content d'avoir gagné de cette manière", a réagi le vainqueur de l'étape, sa huitième dans le Tour, dont il a remporté à cinq reprises le classement par points (maillot vert). 



Calmejane a dû rendre les armes. Comme prévu initialement, plusieurs coureurs avaient tenté d'attaquer dès le kilomètre zéro, non sans peine. Six d'entre eux avaient finalement réussi à se glisser dans l'échappée. Les fuyards ont finalement été rejoints par trois autres coureurs, à une soixantaine de kilomètres de Longwy : les Français Lilian Calmejane (Direct Énergie) et Luc Périchon (Fortuneo) ainsi que le Belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal). L'entente n'a pas duré très longtemps pour les neuf hommes, devenus très vite quatre, puis un. À 20 kilomètres de l'arrivée, Lilian Calmejane a décidé de prendre les devants pour tenter de finir en solitaire. C'était sans compter sur le vent de face. Résultat : le peloton a vite recollé. Le Français repart malgré tout avec le prix du coureur le plus combatif du jour.

Démare flashé, Bardet n'a pas paniqué. Sur le circuit automobile de Spa-Francorchamps, en début d'étape, Arnaud Démare (FDJ) s'est distingué en atteignant la vitesse la plus haute : 87,62km/h. À moins de 40km de la ligne, Romain Bardet (AG2R-La Mondiale), lui, a été victime d'un problème mécanique. Mais les conséquences n'ont été que temporaires. Décroché du groupe, le dauphin du Tour 2016 a rapidement pu recoller au peloton, bien aidé par ses partenaires.



Thomas maillot jaune, Latour meilleur jeune. L'arrivée ayant été conclue au sprint, le classement général n'a que peu changé. Le Gallois Geraint Thomas (Sky), huitième de l'étape, à deux secondes, a franchi la ligne juste devant son coéquipier Chris Froome, le vainqueur sortant du Tour, et conserve son maillot jaune. Au classement général provisoire, Thomas précède désormais de douze secondes Froome et Matthews. Sagan s'est rapproché à 13 secondes. Le Français Pierre Latour (+25'') est sixième et en profite pour endosser le maillot blanc de meilleur jeune.

Vers un nouveau sprint mardi. Mardi, la quatrième étape (207,5 km) s'adressera une nouvelle fois aux sprinteurs. Le parcours traverse la Lorraine entre Mondorf-les-Bains, la ville luxembourgeoise des frères Schleck, et Vittel. Une seule côte, très modeste (1.900 m à 4,7 %) malgré l'appellation de "col" (des Trois Fontaines), figure sur le parcours. Cela devrait donc se bousculer à l'arrivée, avec une ligne droite finale de 350 mètres.


Le classement de l'étape :

1. Peter Sagan (SVK/BOR) les 212,5 km en 5h07'19 (moyenne: 41,5 km/h)
2. Michael Matthews (AUS/SUN) à 0'00
3. Daniel Martin (EIR/QST) 0'00
4. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) 0'02
5. Alberto Bettiol (ITA/CAN) 0'02
6. Arnaud Démare (FRA/FDJ) 0'02
7. Jakob Fuglsang (DEN/AST) 0'02
8. Geraint Thomas (GBR/SKY) 0'02
9. Christopher Froome (GBR/SKY) 0'02
10. Rafal Majka (POL/BOR) 0'02


Le classement général :

1. Geraint Thomas (GBR/Sky) 10h00'31
2. Christopher Froome (GBR/SKY) à 0'12
3. Michael Matthews (AUS/SUN) 0'12
4. Peter Sagan (SVK/BOR) 0'13
5. Edvald Boasson Hagen (NOR/DDT) 0'16
6. Pierre Latour (FRA/ALM) 0'25
7. Philippe Gilbert (BEL/QST) 0'30
8. Michal Kwiatkowski (POL/SKY) 0'32
9. Tim Wellens (BEL/LOT) 0'32
10. Nikias Arndt (GER/SUN) 0'34
...
17. Arnaud Démare (FRA/FDJ) 0'43
...
20. Richie Porte (AUS/BMC) 0'47
21. Nairo Quintana (COL/MOV) 0'48
...
24. Romain Bardet (FRA/ALM) 0'51
...
26. Fabio Aru (ITA/AST) 0'52
27. Alberto Contador (ESP/TRE) 0'54