Tony Estanguet sur Paris 2024 : "Je veux qu'on soit optimistes et ambitieux"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Tony Estanguet, le président du comité d'organisation de Paris 2024, ne craint pas le défi que constitue la tenue des Jeux dans la capitale.

INTERVIEW

Tony Estanguet, homme fort de Paris 2024, n'a guère le temps de savourer. L'obtention des Jeux à peine acquise, le président du comité d'organisation doit déjà répondre aux personnes qui s'inquiètent du défi que représente l'organisation de JO dans la capitale.

"Tout pour réussir des Jeux incroyables". "C'est un gros défi, c'est sûr, mais moi, je suis un homme de défi, j'aime ça", a-t-il confié jeudi sur Europe 1. "Il n'y a pas si longtemps que ça, les gens m'expliquaient que l'on n'avait aucune chance, qu'on n'allait pas gagner parce qu'en face, il y avait les Américains, qu'il y avait ceci, cela, qu'en France, c'était trop compliqué de fédérer les politiques, alors qu'aujourd'hui, ceux qui m'expliquent encore que ça va être très compliqué… Moi, je ne vois pas pourquoi. J'ai envie d'y croire, je veux qu'on soit optimistes et ambitieux. On a tout pour réussir des Jeux incroyables. Travaillons ensemble, soyons malins, soyons intelligents, montrons le meilleur visage de la France."

"On ne veut pas dépenser de l'argent inutilement". Les critiques naissantes se cristallisent notamment sur le coût des Jeux, qui a été estimé pour Paris 2024 à six milliards d'euros. Lors des dernières éditions, ce chiffre a régulièrement été dépassé. Mais cela n'inquiète pas Tony Estanguet. "La force de Paris 2024, c'est de n'avoir deux infrastructures à construire : le centre aquatique et le Village olympique, quand, en moyenne, les autres Jeux avaient entre dix et douze équipements à construire", souligne l'ancien céiste. "Tout a été bâti, construit, avec cette stratégie d'être raisonnable. On ne veut pas dépenser de l'argent inutilement. On a conscience que les Jeux doivent adopter un nouveau modèle, et c'est notre stratégie, et on entend la maintenir." Jusqu'au 2 août 2024, date de la cérémonie d'ouverture au Stade de France.