Thomas Thouroude et le côté "girouette" du supporter français

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, Thomas Thouroude a évoqué la sympathie entourant les Bleus avant le début de l'Euro 2016. Une situation bien différente d'il y a quelques années.

INTERVIEW

"Saltare sul carro della vittoria". Non, Thomas Thouroude n'a pas troqué sa nationalité française pour le passeport italien. Le journaliste, qui tiendra une émission quotidienne de 15h à 20h sur Europe 1 pendant l'Euro 2016, évoque simplement le côté "girouette" du supporter français dans Il n'y en a pas deux comme elle.

Ça gagne donc je suis. "C'est un diction italien qui dit 'sauter sur le chariot de la victoire'", explique Thomas Thouroude. Selon le journaliste, la phrase symbolise bien le rapport de l'équipe de France de football avec son public. "Quand ça commence à gagner, tout le monde suit la France comme en 1998 et 2000", indique-t-il. "Mais quand ça commence à perdre, tout le monde descend bien gentillement de ce chariot et l'on n'encourage plus l'équipe", déplore Thomas Thouroude.

"En France, dès qu'il pleut, on ne fait pas sport". Selon l'ancien présentateur de Canal +, le problème est plus profond. L'hexagone aurait un soucis avec l'exercice physique. "La France n'a pas la culture du sport en règle générale", estime le journaliste, contrairement aux Anglo-Saxons par exemple. "En France, dès qu'il pleut, on ne fait pas sport", conclut amusé Thomas Thouroude.