Tennis : Djokovic se sépare de son entraîneur et de toute son équipe

  • A
  • A
Tennis : Djokovic se sépare de son entraîneur et de toute son équipe
"Je veux retrouver l'étincelle sur le court", a déclaré le Serbe vendredi.@ ALFREDO ESTRELLA / AFP
Partagez sur :

Le désormais numéro 2 à l'ATP souhaite constituer une nouvelle équipe "sans se précipiter". 

Novak Djokovic a opté pour une "thérapie de choc" pour relancer sa carrière en décidant de se séparer de son entraîneur Marian Vajda et de toute son équipe.

Retrouver "l'étincelle". "Je veux retrouver l'étincelle sur le court", a dit le Serbe vendredi dans un communiqué sur son site internet, un peu plus de deux semaines avant son trentième anniversaire, le 22 mai. Marian Vajda, un ancien joueur slovaque âgé de 52 ans, avait accompagné Djokovic dans tous ses plus grands succès, dont douze titres du Grand Chelem, depuis près de onze ans (juin 2006). Durant deux ans, le Serbe avait fait équipe avec l'Allemand Boris Becker, avant de le congédier en décembre dernier.

Djokovic a également décidé de cesser sa collaboration avec son préparateur physique, l'Autrichien Gebhard Phil Gristch, et avec son kinésithérapeute, le Serbe Miljan Amanovic. Les deux hommes étaient considérés comme des artisans majeurs de sa prise de pouvoir sur le tennis mondial à partir de 2011.

Le sort de son préparateur mental n'est pas évoqué. Le désormais numéro 2 à l'ATP souhaite constituer une nouvelle équipe "sans se précipiter". "Je serai tout seul sur le circuit pendant un certain temps. J'y suis depuis assez longtemps pour savoir ce qu'il faut faire, dit-il dans son communiqué, où il n'est en revanche pas question du sort de l'Espagnol Pepe Imaz, son préparateur mental depuis 2012, mais avec qui la collaboration s'est intensifiée il y a quelques mois. "La décision n'a pas été facile à prendre, mais j'ai senti que j'avais besoin d'un changement. Je veux continuer à faire progresser mon jeu et ma condition physique. J'ai l'impression de commencer quelque chose de nouveau et ce défi me plaît", explique-t-il.