Super Bowl : "Superman" Newton contre le "Vieux Shérif" Manning

  • A
  • A
Super Bowl : "Superman" Newton contre le "Vieux Shérif" Manning
Cam Newton, des Carolina Panthers, contre Peyton Manning, des Denver Broncos, le match dans le match du 50e Super Bowl.@ STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

La finale du championnat de football américain, dimanche soir, verra l’opposition de style entre le légendaire Peyton Manning (Denver) et la star en devenir Cam Newton (Carolina).

Dans le coin gauche, Peyton Manning, 39 ans, quarterback des Denver Broncos. Face à lui, dans le coin droit, Cam Newton, 26 ans, celui des Carolina Panthers. Le duel entre les deux joueurs, chargés de distribuer le ballon à leurs coéquipiers, sera l’un des principaux attraits du 50e Super Bowl, la finale du championnat de football américain (NFL), disputé dimanche soir à Sant Clara, en Californie. Près de 110 millions d’Américains seront devant leur poste de télévision, et tous suivront avec intérêt l’opposition de style entre le "Vieux shérif" Manning, qui pourrait disputer là le dernier match de sa carrière, et  "Superman" Newton, qui compte bien tourmenter, grâce à ses "superpouvoirs", ses adversaires de NFL pendant encore de longues années.

La force de l’âge contre l’impétuosité de la jeunesse. Le premier élément qui frappe à la lecture de la biographie des deux hommes, c’est d’abord leur différence d’âge. Peyton Manning affiche 39 ans bien sonnés au compteur. Il a l’occasion, s’il l’emporte avec les Broncos dimanche soir, de devenir le quarterback le plus âgé à soulever le Trophée Vince Lombardi remis au vainqueur. Il conclut d’ailleurs dimanche soir sa 18e saison en NFL, qui sera peut-être sa dernière. Mais son surnom de "Shérif", c’est dès ses débuts, en 1998 avec les Colts d’Indianapolis, qu’il le gagne grâce à son autorité naturelle. S’il a remporté cinq fois, un record, le titre de meilleur joueur de la saison régulière (MVP), il n’a toutefois remporté qu’une fois le titre suprême, en 2006. En l’emportant dimanche, il rejoindrait au palmarès son frère Eli, vainqueur deux fois du Super Bowl, en 2007 et 2011, avec les New York Giants.

Les meilleurs moments de la victoire de Peyton Manning lors du Super Bowl en 2006 :

Face à ce vieux lion de la NFL, Cam Newton, 26 ans à peine, fait figure de jeune loup. Mais en cinq ans de carrière, il a déjà eu le temps de se faire une place de choix dans la ligue. Dès ses débuts, il bat le record de yards gagnés à la passe pour un rookie (débutant) avec 422 yards gagnés lors de son premier match, détrônant en la matière un certain… Peyton Manning. En cinq ans, il gagne une réputation et un surnom, "Superman". Dimanche soir,  il arborera d’ailleurs sur la languette de ses chaussures un S rouge sur fond jaune, symbole du célèbre super-héros qui ne craint rien ni personne. A Santa Clara, il abordera son premier Super Bowl en favori : son équipe a remporté 15 des 16 matches de la saison régulière, et il devrait, en toute logique, être désigné MVP de la saison. Une première pour lui, mais sans doute pas une dernière.

Celui qui lance contre celui qui court. Les deux joueurs se démarquent aussi en termes de jeu. Peyton Manning est un quarterback des plus classiques, qui court peu et protège son intégrité physique. A l’inverse, Cam Newton n’hésite pas à défier la défense adverse à la course pour aller marquer lui-même le fameux touchdown (l’équivalent de l’essai pour notre rugby). Dès sa première saison, il a franchi la ligne à 14 reprises ballon en main, record absolu pour un quarterback en NFL. Avec 43 touchdowns marqués, en cinq saisons seulement, il devance d’ailleurs son glorieux aîné (18) en la matière.

Cam Newton n’hésite pas à aller au contact, comme face au Houston Texas, en septembre 2015 :


Cam Newton fait un salto pour marquer son...par Zappdor

Il s’agit là de la seule ligne de statistique qui penche en faveur du plus jeune des deux quarterback. Fort de sa longévité, Peyton Manning détient bon nombre de records de la NFL. Le plus emblématique est sans doute celui du nombre de passes pour touchdown en saison régulière. 539 à la fin de la saison 2015.

Avec une 509e passe pour touchdown, Manning efface, le 129 octobre 2014, le record d’une autre légende de la NFL, Brett Favre :

Le stéréotype contre l’atypique. Peyton Manning est un quarterback comme les Etats-Unis aiment en façonner. Grand (1,96 m), athlétique (104 kg) et sobre dans la victoire comme dans la défaite. Même quand, en décembre 2015, son nom est lié à une affaire de dopage, il réagit avec flegme. "Il n'y a rien de vrai dans tout cela, je peux vous dire déjà ce que l'enquête va révéler : rien", a dégainé le "Shérif". Pas de quoi donc écorner son image de gendre idéal de l’Amérique. Cet image irréprochable, Manning la doit tant à ses capacités de travail hors-norme qu’à ses origines. Son père Archie a également été quarterback pendant 13 ans en NFL qui, à défaut d’être mythique, n’en est pas moins éminemment respecté. Et sa rivalité avec son frère Eli, meneur de jeu des Giants de New York, raconte l’une  de ces histoires dont les Américains raffolent.

De son côté, Cam Newton a un profil plus atypique. D’abord parce qu’il est noir, un facteur important outre-Atlantique. Car les joueurs de couleur sont rares à son poste, le plus exposé et le plus prestigieux de son sport. Il ne sera d’ailleurs que le sixième à disputer un Super Bowl dimanche, en cinquante ans. En outre, "Superman" Newton est beaucoup moins consensuel que son aîné. Ses célébrations tapageuses, après un touchdown, lui ont valu les critiques de nombre de ses adversaires. "Je ne sais pas pourquoi ils disent cela. Je pense qu'il faut juste s'y habituer, car je n'ai aucune intention de changer", a-t-il balayé cette semaine.

Cam Newton exaspère ses adversaires après un touchdown (à partir de 35’’) :

Ces écarts n'empêchent pas, au contraire même,les marques de s'intéresser au jeune quarterback. Ses partenariats avec un équipementier sportif, une boisson énergétique et un géant de l'informatique, lui rapportent 11 millions de dollars. Là encore, Cam Newton est devancé par Peyton Manning, qui est de loin le joueur de NFL aux plus forts revenus publicitaires, avec 12 millions de dollars par an pour prêter son image à un assureur, une boisson énergétique, une chaîne de pizzérias ou un cablo-opérateur. Mais ce n'est pas ça qui fait gagner un match.