Rugby/XV de France : le carton rouge de Benjamin Fall contre la Nouvelle-Zélande samedi annulé

  • A
  • A
Rugby/XV de France : le carton rouge de Benjamin Fall contre la Nouvelle-Zélande samedi annulé
Benjamin Fall a été auditionné dimanche à Wellington par la commission de discipline.@ MARTY MELVILLE / AFP
Partagez sur :

Lundi, la commission de discipline a annulé le carton rouge reçu par Benjamin Fall samedi contre la Nouvelle-Zélande. 

Le carton rouge reçu par l'arrière du XV de France Benjamin Fall samedi contre la Nouvelle-Zélande a été annulé par la commission de discipline, ce qui lui permet de postuler pour le dernier test-match de juin entre les deux nations, samedi à Dunedin, a indiqué lundi la Fédération néo-zélandaise de rugby.

Une course altérée par une collision. La commission de discipline indépendante, qui a auditionné Fall dimanche à Wellington au lendemain de la rencontre remportée par les All Blacks (26-13), a estimé que l'arbitre, l'Australien Angus Gardner, avait pris "une mauvaise décision" en excluant le Français dès la 12e minute, pour avoir déséquilibré en l'air l'ouvreur All Black Beauden Barrett.  La course de Fall a en effet été "altérée par une collision avec le n°13 (néo-zélandais, Anton Lienert-Brown, ndlr) (...) qui lui a fait perdre l'équilibre, trébucher et l'a projeté" contre Barrett, a jugé la commission, citée par un communiqué de la Fédération néo-zélandaise de rugby. Barrett, retombé sur la tête et sorti pour passer le protocole commotion cérébrale, n'est ensuite pas revenu sur la pelouse.

Il "ne quitte a aucun moment des yeux le ballon". Fall "ne quitte à aucun moment des yeux le ballon (sur la chandelle d'Anthony Belleau, ndlr), ce qui montre une claire intention d'aller le contester". Le petit coup d'épaule qui lui adresse Lienert-Brown est "la cause directe" de sa collision avec Barrett. Il n'a ainsi "pas pu éviter" le meilleur joueur du monde en 2016 et 2017 et son action n'est "ni volontaire, ni imprudente".

Le règlement a été appliqué. La commission de discipline s'est cependant défendue de "toute critique" envers Angus Gardner et l'arbitre vidéo, l'Australien George Ayoub, qui n'ont pas eu accès "aux mêmes ralentis et angles de vue" qu'elle. L'arbitre central avait appliqué le règlement de World Rugby, la Fédération internationale, qui prévoit un carton rouge en cas de plaquage ou geste faisant retomber l'adversaire sur la tête ou la nuque.