Rugby : un joueur de Top 14 dit avoir été traité de "singe" pendant un match

  • A
  • A
Rugby : un joueur de Top 14 dit avoir été traité de "singe" pendant un match
@ PIERRE ANDRIEU / AFP
Partagez sur :

Lors d'un match à Pau samedi, le joueur de Montpellier, Timoci Nagusa, dit avoir été traité de "singe" par un supporteur.

Les insultes racistes dans les stades défraient régulièrement la chronique foot. Et désormais, le rugby n'est plus épargné. Samedi, Timoci Nagusa, ailier du Montpellier Hérault Rugby évoluant en Top 14, dit avoir été victime d'insultes racistes lors du match qui opposait son équipe à celle de Pau. Les deux clubs ont promis dimanche "une action exemplaire" pour lutter contre ce genre d'incidents. 



"Un abruti ne représente pas le public palois". "Suite aux propos inadmissibles d'un supporter isolé, la Section Paloise Béarn Pyrénées, en la personne de Bernard Pontneau, et le Montpellier Hérault Rugby, en la personne de Mohed Altrad, exerceront toute leur autorité afin de sanctionner cet acte", écrivent les deux clubs dans un même communiqué publié sur leur site internet respectif. "Une action exemplaire sera menée au plus vite en parfaite harmonie", poursuivent les deux clubs, qui se disent "très attachés aux valeurs universelles et aux valeurs humaines qui ne peuvent être, en aucun cas, bafouées dans une enceinte sportive ou dans quelque lieu que ce soit". 

Son président palois Bernard Pontneau s’est, pour sa part, dit "outré". "Le public palois s’est fait un plaisir de voir tous ces grands joueurs. Un abruti ne représente pas le public palois. Si c’est avéré, je ferai en sorte que ce genre de personnage n’ait plus de place dans le stade", a-t-il expliqué à L'Equipe.

La Ligue nationale de rugby a également réagi dimanche, se disant dans un communiqué "déterminée à agir avec la plus grande fermeté dès lors qu'elle disposera de tous les éléments du dossier".



Pris à partie ? "Être appelé par un singe aujourd'hui par un suporteur de Pau, ça fait mal, mais je suis triste que nous avions un tel faible être humain à Pau" (sic), avait écrit Nagusa après le match sur son compte Twitter. Sur les images filmées par les caméras de Canal+, le Fidjien semble s'expliquer avec véhémence avec un groupe de supporters palois dans la foulée de son exclusion temporaire à la 30 e minute.