Réforme de la Ligue des champions : mécontentes, les ligues européennes défient l'UEFA

  • A
  • A
Réforme de la Ligue des champions : mécontentes, les ligues européennes défient l'UEFA
La réforme de la Ligue des champions est prévue pour 2018.@ -- / UEFA / AFP
Partagez sur :

Les ligues nationales protestent contre la réforme de la coupe d'Europe qui prévoit des places réservées aux championnats espagnol, anglais, italien et allemand.

Les ligues européennes de football (EPFL) ont protesté contre la réforme de la Ligue des champions et officiellement décidé de défier l'UEFA, en remettant en cause un accord-cadre qui les lie, vendredi lors d'une réunion à Zurich.

Des doublons en vue ?Les ligues professionnelles de 25 pays européens dénoncent une réforme de la Ligue des champions qui créerait un "championnat fermé", et se donnent ainsi la possibilité, sans nouvel accord avec l'UEFA, d'organiser des rencontres de championnat en même temps que les compétitions européennes de clubs. "S'il n'y a pas de nouvel accord, chaque ligue pourra prendre sa propre décision", a déclaré son président, le Suédois Lars-Christer Olsson, en conférence de presse, en estimant qu'il "n'y a pas d'autre option pour l'EPFL que de mettre un terme à l'accord-cadre actuel" avec l'UEFA.

Les grands championnats favorisés. La décision a été prise à la quasi-unanimité des 23 ligues présentes, seule la Ligue italienne votant contre. L'EPFL proteste contre la réforme de la Ligue des champions, décidée cette été et qui prévoit que pour la période 2018-2021, l'Espagne, l'Angleterre, l'Allemagne et l'Italie auraient quatre places garanties en phase de poules de la C1. L'accès à la C1 serait par conséquent plus compliqué pour les championnats petits et moyens

Distribution des revenus. "L'une des questions en discussion est l'accès à la Ligue des champions et les places garanties offertes à quelques ligues et qui ne l'étaient pas par le passé", a expliqué Lars-Christer Olsson. "L'autre question est la distribution des revenus. Les nouvelles propositions (de l'UEFA) sont pires que dans la situation actuelle", a-t-il encore martelé.

Nouvelles négociations. L'association des Ligues européennes a décidé de dénoncer l'accord avec l'UEFA "pour protester contre le fait que l'EPFL n'a pas été impliquée dans les négociations" concernant la Ligue des champions, a-t-il encore expliqué. Une rencontre "est déjà prévue" entre Lars-Christer Olsson et Aleksander Ceferin, président de l'UEFA, dans la deuxième quinzaine de novembre. Des groupes de travail ont également été constitués au sein de l'UEFA et de l'EPFL, a ajouté le président de la Ligue de football suédoise, réélu vendredi à la tête de l'EPFL à l'issue de son assemblée générale.