Qualifications Mondial 2018 - France - Pays-Bas : le stade de France s'est régalé

  • A
  • A
Qualifications Mondial 2018 - France - Pays-Bas : le stade de France s'est régalé
Les fans des Bleus célèbrent le quatrième but, signé Mbappé. @ CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :

Les Bleus ont écrasé les Néerlandais (4-0) dans une très belle ambiance, joyeuse et bon enfant, jeudi soir au stade de France. 

REPORTAGE

Des buts, du jeu, de la jeunesse et un large succès : les supporters de l'équipe de France ne s'attendaient sans doute pas à vivre une aussi belle soirée. Bien aidé par l'éclatante victoire face à de faibles Néerlandais (4-0), le stade de France a célébré la démonstration de ses protégés, qui repassent premiers de leur groupe grâce à la défaite des Suédois en Bulgarie. Récit de ce soir de communion entre les Bleus et leur public.

Un tifo grandiose. La défaite en Suède avait pourtant réveillé les craintes des supporters français. Battus à Stockholm après une rencontre indigente, en juin dernier (2-1), les Bleus étaient attendus au tournant. Face aux Pays-Bas, il ne fallait donc pas se rater. Leurs fans, eux, étaient bien décidés à jouer à  fond leur rôle de douzième homme. Les Irrésistibles français, le kop de l'équipe de France, s'est ainsi démené pour préparer un superbe tifo, digne de ce rendez-vous décisif sur la route de la Russie. Quelques minutes avant le coup d'envoi, trois des quatre tribunes se sont ainsi recouvertes de feuilles bleu-blanc-rouge, avec une imposante mention "France" en noire, cerclée de blanc. Au stade, comme sur les images de télévision, le visuel fait forte impression : la soirée est idéalement lancée.

Le "Aux armes" repris en chœur. Sur le terrain, les Bleus se mettent au diapason. Plus rapides, meilleurs techniquement, les joueurs de Didier Deschamps concrétisent rapidement leur nette domination par Antoine Griezmann (14e). Déjà belle, l'ambiance monte encore d'un cran. Le kop français, placé derrière le virage nord, en profite pour lancer de puissants "Aux armes", repris en chœur par le reste du stade. Les 2.000 supporters néerlandais, tout de orange vêtus, restent, comme leurs joueurs, sans réponses. Et le stade de France peut alors entonner une nouvelle fois la "Marseillaise", quelques minutes avant la mi-temps, pour saluer la première période réussie des Bleus.

Une communion totale. En tribunes, la seconde mi-temps tarde à redémarrer. Un petit quart d'heure de flottement, puis la vitesse de Thomas Lemar et Kinglsey Coman, et les récupérations de l'inusable N'golo Kanté font repartir l'étincelle. Le feu reprend avec l'expulsion de Kevin Strootman (62e), coupable d'une faute sur Griezmann, puis se transforme en explosion sur le but exceptionnel de Lemar, d'une reprise de volée surpuissante du gauche dans la lucarne (73e). A 11 contre 10, les Bleus déroulent et se défoulent sur les malheureux Néerlandais, totalement dépassés dans le dernier quart d'heure. A leur sortie du terrain, Olivier Giroud, Kinglsey Coman et Antoine Griezmann reçoivent de belles ovations du stade de France.

Mais c'est bel et bien l'un des nouveaux entrants, Kylian Mbappé, qui est la star de cette fin de rencontre. Le prodige du foot français, devenu officiellement un joueur du PSG quelques minutes auparavant, a célébré son transfert en inscrivant son premier but en sélection, pour le plus grand bonheur du public. L'horizon des Bleus, obscurci en Suède, ne pouvait pas mieux se dégager.