PSG-Anderlecht : une pause pour Kylian Mbappé ?

  • A
  • A
PSG-Anderlecht : une pause pour Kylian Mbappé ?
Kylian Mbappé devrait débuter sur le banc, mardi soir.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Le jeune Parisien devrait débuter sur le banc contre Anderlecht, mardi. Une décision qui sonnerait comme une petite sanction après une période difficile.

Mardi soir, sur les coups de 19h30, une petite surprise pourrait apparaître dans la composition du Paris Saint-Germain pour affronter Anderlecht au Parc des Princes. Pour la première fois de la saison, après dix titularisations, Kylian Mbappé est pressenti pour débuter un match du PSG sur le banc.

Du moins bien sur les trois derniers matches. Un peu plus de deux mois après son arrivée à Paris, le tout nouveau Golden Boy du football mondial traverse en effet une première passe difficile, marquée par des derniers matches plus que mitigés. Il avait certes marqué il y a deux semaines contre Anderlecht (victoire 4-0), au bout de trois petites minutes, mais avait aussi raté plusieurs occasions de nourrir un compteur buts affichant (seulement) 4 buts sous les couleurs parisiennes toutes compétitions confondues. Il y a ensuite eu ce naufrage à Marseille (2-2), où le jeune prodige n’avait rien réussi sur son côté droit. Dernière déception en date, celle face à Nice (3-0), vendredi, où sur un côté gauche habituellement dévolu à Neymar, il n'a pas réussi grand-chose.

Di Maria saisit sa chance. Mardi soir, pour sceller (ou espérer sceller) sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions (voir encadré), compétition dans laquelle Mbappé s'est révélé sous le maillot monégasque la saison dernière, Unai Emery devrait donc titulariser Angel Di Maria sur le flanc droit. Une manière de rappeler au joueur français le plus cher de l’histoire (180 millions d’euros) qu’il n’est pas indiscutable, mais aussi de récompenser l’Argentin, encore buteur contre Nice vendredi après avoir déjà clôturé la marque à Anderlecht. ADM est-il en mesure de "perturber" la "MCN" (Mbappé, Cavani et Neymar) ? Peut-être pas, car le PSG a misé beaucoup (au sens propre comme au sens figuré) sur Mbappé. Mais l'avertissement est réel pour le natif de Bondy.

"On n’est pas des machines". Mbappé est conscient des attentes qu'il suscite. "On nous demande toujours plus, c'est à nous de fournir les efforts qu'il faut. (…) On n'est pas des machines non plus, on reste des humains, mais on ne va pas se plaindre que les gens nous aiment et nous supportent", a-t-il déclaré à Téléfoot, dimanche. Si la présence de Kylian Mbappé sur le banc pourrait nourrir les discussions, elle lui permettrait aussi de souffler un peu. Depuis début août, il a joué 14 matches avec Paris et l’équipe de France. C'est beaucoup pour un joueur qui, ne l'oublions pas, n'aura que 19 ans le 20 décembre prochain. 

La qualif' en vue, la 1ère place en tête. Pour valider son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions mardi, le PSG doit battre Anderlecht et "espérer" que le Celtic Glasgow, 3 points au compteur, ne gagne pas dans le même temps face au Bayern Munich. "Espérer" entre guillemets car si une victoire des Écossais ne qualifierait pas le PSG dès mardi soir, elle le mettrait paradoxalement dans de meilleures conditions pour espérer décrocher la première place du groupe, avec seulement un point à prendre lors des deux derniers matches, le mercredi 22 novembre face au Celtic et le mardi 5 décembre à Munich.