PSG : Hatem Ben Arfa une nouvelle fois écarté du groupe pour affronter Caen

  • A
  • A
PSG : Hatem Ben Arfa une nouvelle fois écarté du groupe pour affronter Caen
Hatem Ben Arfa, ici à Bastia, ne figure pas dans le groupe parisien pour affronter Caen, vendredi.@ PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

Déjà écarté pour le match de Ligue des champions face à Arsenal mardi, Hatem Ben Arfa ne figure pas dans le groupe parisien qui se rendra à Caen.

L'attaquant du Paris SG Hatem Ben Arfa, déjà écarté mardi pour le match de Ligue des champions contre Arsenal (1-1), n'a une nouvelle fois pas été retenu par son entraîneur Unai Emery pour affronter Caen vendredi, à l'occasion de la 5e journée de Ligue 1.

Performances décevantes. À travers cette décision, Emery est donc resté inflexible concernant Ben Arfa, à qui il a reproché ces dernières semaines son manque d'effort aux entraînements et même en matches, à l'image de sa dernière performance en date, décevante, vendredi dernier contre Saint-Étienne (1-1). Pour ce match, Ben Arfa avait été positionné à son poste de préférence sur un côté, mais le résultat ne fut pas plus probant que les rencontres précédentes jouées au poste d'avant-centre, pour lequel l'ancien Niçois a très peu de repères.

Emery sous pression. Alors que le PSG traverse une période délicate après trois matches sans victoires, dont une défaite franche à Monaco (3-1), Unai Emery, sous pression, avait fait des choix forts au sein du vestiaire pour préparer l'entame en C1 face à Arsenal, et la mise à l'écart de "HBA" en était un. Interrogé vendredi en conférence de presse sur cette décision spectaculaire, l'entraîneur basque s'en est remis à l'argument sportif : "Pour moi, le plus important c'est l'équipe. J'ai convoqué les joueurs qui, selon moi, étaient les mieux préparés pour ce match".

Le maintien à l'écart de Ben Arfa, 29 ans, pour le déplacement à Caen, non explicité sur le site du Paris SG où figure le groupe retenu, doit donc résulter de la même logique. Pour l'ancien joueur de Lyon, Marseille ou encore Newcastle, qui a été la tête de gondole du recrutement parisien de l'été, le début de saison est pour le moins difficile.