Pourquoi les supporters de l'OM boudent-ils la Ligue Europa ?

  • A
  • A
Pourquoi les supporters de l'OM boudent-ils la Ligue Europa ?
Contre Groningen, au premier tour de Ligue Europa, le stade Vélodrome était déjà largement vide. @ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

DÉSAMOUR - Marseille va accueillir l'Athletic Bilbao, jeudi soir en 16es de finale aller de la Ligue Europa, dans un stade Vélodrome loin d'être rempli. 

Des virages pleins, des "Aux armes" impressionnants et une ambiance de feu : malgré la défaite de l'OM contre Paris (1-2), dans le "classique", le Vélodrome s'est enflammé comme à ses plus belles heures, début février. Il n'y aura pas de bis repetita jeudi soir, pour le 16es de finale aller de Ligue Europa contre l'Athletic Bilbao. En effet, seuls 25.000 supporters sont attendus pour cette affiche contre une des équipes les plus joueuses du championnat d'Espagne. Cette faible affluence n'est cependant pas une surprise : au premier tour, le Vélodrome était déjà largement dépeuplé, avec seulement 10.000 spectateurs environ, par exemple, contre le Slovan Liberec ou Groningen. Mais, pourquoi les supporters de l'OM boudent la Ligue Europa ?

Parce que l'OM ne gagne pas à domicile. Autrefois forteresse imprenable, le Vélodrome semble intimider davantage les joueurs marseillais que leurs adversaires. Cette année, l'OM n'a gagné que deux rencontres à domicile en Ligue 1, contre Troyes (6-0) et Bastia (4-1), en tout début de saison. Les Marseillais n'ont ainsi plus gagné chez eux en championnat depuis début septembre. Seuls les victoires contre Braga (1-0) et Groningen (2-1) au premier tour de Ligue Europa et contre Montpellier en 16es de finale de Coupe de France ont (un tout petit peu) redonné le sourire aux fidèles du Vélodrome.

Mais plus encore que les résultats, le jeu développé par les Marseillais à domicile est en train de vider les travées. "Franchement, si l'OM jouait mieux, on irait les voir au stade tous les jours. On n'a pas envie de faire l'effort d'aller les applaudir en Coupe d'Europe", expliquait Hervé, fidèle du virage Nord depuis 15 ans, sur Eurosport, au mois de novembre. Trois mois plus tard, rien ne semble avoir vraiment changé.

Parce que la fracture est béante entre le public et le club. Outre les résultats sportifs, les supporters de l'OM contestent de plus en plus la direction du club. Depuis le début de la saison, les portraits de de l'ancien coach Marcelo Bielsa et les banderoles de contestation ont fleuri dans les tribunes. Vincent Labrune, le président, est le principal visé. "Il n'y a qu'un responsable, c'est Vincent Labrune. Il s'est pris pour le roi des présidents de l'OM", a vivement critiqué Michel Tonini, président des Yankee, un des principaux groupes de supporters marseillais, sur le site du Phocéen, mercredi.

"Voilà ce qu'il a réussi à faire : une équipe de merde dans un stade vide. Il n'y a rien de plus triste. L'OM qui nous est proposé aujourd'hui, ce n'est plus l'OM. Tu n'as pas d'ambitions, on te parle d'assainir les comptes, tu n'as que des joueurs prêtés, tu n'as pas un discours volontariste, conquérant... c'est un discours de merde", conclut Michel Tonini. Ambiance, ambiance…

Parce que les fans veulent la "grande" Coupe d'Europe. Dernière explication avancée pour expliquer le désintérêt des fans de l'OM pour les soirées du jeudi : la Ligue Europa ne serait pas assez "clinquante" pour eux. "Je ne sais pas si cela concerne le jeu qu'on produit à domicile ou si c'est un problème économique. Ce que je peux vous dire, c'est que les supporters de l'OM préfèrent la Ligue des champions", a commenté Michel, l'entraineur de l'OM, jeudi en conférence de presse.

Marseille, actuellement 11e en Ligue 1, compte cinq points de retard sur le podium. La Ligue des champions dans un stade Vélodrome incandescent et plein comme un œuf, ce n'est peut-être pas pour la saison prochaine.