Pour le vice-président de l'AS Monaco Vadim Vasilyev, "Lyon a été favorisé par l'arbitrage"

  • A
  • A
Pour le vice-président de l'AS Monaco Vadim Vasilyev, "Lyon a été favorisé par l'arbitrage"
Vadim Vasilyev : "Je vais dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. L'Olympique lyonnais est favorisé par l'arbitrage."@ JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
Partagez sur :

Le vice-président de l'AS Monaco s'en est pris à l'arbitrage après la défaite de son équipe (3-1), dimanche soir, contre Lyon. 

C'est une défaite qui ne passe pas pour le vice-président de l'AS Monaco, Vadim Vasilyev. "Lyon est favorisé par l'arbitrage", s'est-il ainsi indigné après la défaite de son équipe contre l'OL (3-1), dimanche soir, en clôture de la 18ème journée de Ligue 1.

"Lyon gagne souvent à onze contre dix". "Je vais dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. L'Olympique lyonnais est favorisé par l'arbitrage. Je constate que Lyon gagne souvent à onze contre dix", a ainsi assuré Vasilyev. "Plusieurs fois, j'ai même entendu en coulisses des présidents dont je ne dirai pas les noms, parler de ça. On n'a pas d'avenir footballistiquement si les choses continuent comme ça. Oui, l'arbitre a faussé le match. Et s'il faut en parler encore et encore, je le ferai", a lancé le dirigeant monégasque, très remonté.

Vadim Vasilyev critique l'arbitrage après la défaite de son équipe :


"Le résultat de ce match a été décidé par l'arbitrage". Vasilyev reconnaît que "le comportement de Benjamin Mendy (exclu) n'a rien à voir avec le football", "mais l'arbitre a oublié la faute sur lui avant aussi". "Le résultat de ce match a été décidé par l'arbitrage", a-t-il estimé. "Ne pas siffler les deux mains (de Tolisso et Tousart, ndlr), c'est inexplicable", a ajouté Vasilyev. Pour lui, "la solution, c'est vous la presse, le quatrième pouvoir. A vous d'enquêter !" a-t-il lancé.

Une déclaration "vraiment dommageable." Vadim Vasilyev a "déraillé" en critiquant l'arbitrage du match perdu face à Lyon (3-1) dimanche en clôture de la 18e journée de Ligue 1, a estimé le président lyonnais Jean-Michel Aulas, lui-même coutumier des critiques contre l'arbitrage. "Un peu surprenant cette déclaration de Vadim car je crois que l'arbitrage était salué comme positif (...)", a tweeté le patron de l'OL dans la nuit de dimanche à lundi. "Cette déclaration est vraiment dommageable et montre que son auteur a déraillé ou ne connaît pas les règlements !"



Lyon s'est imposé (3-1) sur la pelouse de Monaco :