Valbuena, ses plongeons font polémique

  • A
  • A
Valbuena, ses plongeons font polémique
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDÉO - Après la défaite (1-0) face à l'OM, les joueurs lillois étaient très remontés contre Valbuena.

Les Marseillais ont réalisé une très bonne opération, dimanche soir en battant Lille (1-0). Au classement, les joueurs d'Elie Baup reviennent à hauteur des Parisiens. Pour les Lillois en revanche, grosse soupe à la grimace. Battus, ils sont très remontés contre Mathieu Valbuena qu'ils accusent d'avoir plongé sur le carton rouge de Florent Balmont.

"Une quinzaine de plongeons" dans le match

Après la rencontre, Florent Balmont était visiblement très amer. "A 10, c'est difficile. Je pense que c'est eux qui devaient être à 10 après 20 minutes de jeu plutôt que nous à la 45e", a réagi au micro du Phocéen le milieu de terrain nordiste, faisant allusion à la semelle très violente de Joey Barton en début de match (pour laquelle il n'a pris qu'un carton jaune). "Il n'y a jamais rouge, il y a un défenseur qui est dans l'axe. Après, le problème, c'est qu'il y a un joueur qui fait une quinzaine de plongeons. Qu'il y ait une faute, d'accord mais qu'il ne se tourne pas en l'air pendant un quart d'heure".



Mais Balmont n'est pas le seul à être lassé par les plongeons de Mathieu Valbuena. "Oui, ses plongeons m'énervent", a lâché Aurélien Chedjou après la rencontre. "C'est un joueur de qualité, rien à dire. Mais s'il tombe et se roule par terre à chaque contact, il faut qu'il change de sport". Visiblement pris pour cible par les supporters de l'OM sur les réseaux sociaux, Chedjou a été obligé de préciser sa pensée sur son compte Twitter.

Lundi matin, Mathieu Valbuena a lui-même réagi à ce début de polémique. "Je pars au but. Il me déséquilibre, il y a faute. Ça mérite sanction. Après, le rouge, c'est l'appréciation de l'arbitre", a expliqué le Marseillais. "Ça ne sert à rien de monter des polémiques pour rien. Les critiques sur mes plongeons ? C'est injuste car j'ai progressé par rapport à ça. Il ne faut pas mettre ça sur mon dos". Si vous voulez vous faire votre propre avis, revoyez l'action (à partir de 1'34).