Devilder, une victoire à 28.000 euros

  • A
  • A
Devilder, une victoire à 28.000 euros
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Le Français s'est qualifié pour le second tour de Roland-Garros.

Gagner un premier tour à Roland-Garros, rien de bien extraordinaire pour Nadal, Federer et les autres. Mais quand on s'appelle Nicolas Devilder, qu'on est 286e joueur mondial, ça n'arrive pas tous les jours. Pour preuve, le joueur tricolore de 32 ans a passé pour la cinquième fois seulement de sa carrière le premier tour d'un tournoi du Grand Chelem en battant le Serbe Filip Krajinovic (6-2, 6-2, 6-0). Une belle récompense après être sorti des qualifs.

Après une grosse galère

L'année dernière, Nicolas Devilder était au fond du gouffre. L'ancien 60e joueur mondial est retombé dans les bas-fonds du classement ATP, au-delà de la 600e place (il était 699e, en janvier 2011, ndlr). Il a été obligé de faire de gros efforts pour revenir à ce niveau. "Le mec à 32 ans, il s'est barré tout seul en janvier pour une tournée de Futures en Floride", racontait dimanche soir au journal L'Equipe Olivier Soulès, l'entraîneur de Devilder. "Il y allait pour en chier et pour gratter quelques places au classement".

Financièrement, Nicolas Devilder a aussi dû faire des efforts. "L'hébergement était de sa poche quand il est parti en Floride", précisait Olivier Soulès. "Ça lui a coûté du pognon". Et grâce à ces trois victoires en qualifs plus cette victoire dimanche au premier tour de Roland-Garros, il a déjà empoché 28.000 euros. C'est autant d'argent qu'il en a remporté, depuis janvier 2011 en... 34 tournois. Et ce n'est peut-être pas terminé. S'il gagne au prochain tour contre Michael Berrer, il empochera 47.000 euros.