Patrick Kanner : "Une véritable affection entre le président et les joueurs"

  • A
  • A
Partagez sur :

Les Bleus ont passé plus de deux heures à l'Elysée, lundi midi, où ils ont déjeuné avec François Hollande. Sur Europe 1, le ministre des Sports raconte les coulisses de cette rencontre.

INTERVIEW

L’âme en peine, les Bleus ont été invités à déjeuner à l’Elysée, lundi midi, après leur défaite la veille face au Portugal en finale de l'Euro (1-0 a.p.). Sans le trophée Henri-Delaunay, donc, mais avec Patrick Kanner.

"Les familles étaient là, les enfants ont couru". "Les Bleus sont rentrés avec Didier Deschamps, un peu marqués, et on peut le comprendre", raconte sur Europe 1 le ministre des Sports. "Ils nous ont salué, très respectueux de l’endroit qui les recevait. Et en même temps, on sentait bien chez eux une forme de grande déception. Mais les familles étaient là, les enfants ont couru. Et puis le président a fait un très beau discours sur le thème de la France en gratitude".

Entendu sur Europe 1
On sentait bien chez eux une forme de grande déception.

"La France a gagné quelque part". Un discours qui "a fait chaud au cœur" des Bleus selon Olivier Giroud. "On a senti une véritable affection entre le président et les joueurs", témoigne encore Patrick Kanner. Laurent Koscielny s'est même permis de faire la bise au chef de l'État. Les deux hommes sont liés par la ville de Tulle, d'où le défenseur est originaire et dont François Hollande a été maire. "Ce qu’il faut retenir de l’Euro, c’est cette communion extraordinaire que nous avons eu avec tout le pays. La France a gagné quelque part", continue le ministre qui leur souhaite désormais "de bonnes vacances, de revenir en pleine forme, un moral gonflé à bloc."

Rendez-vous en septembre. Les Bleus vont maintenant rejoindre leur lieu de vacances, chacun de leur côté. Tous bénéficient d'une rallonge de congés accordée par leur club. Avant de se retrouver en sélection en septembre pour le début des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie.